Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 26/06/2010  L’orgue Séverin (1652) de la Basilique Notre-Dame de Maastricht (Hollande). Orgues en France et dans le monde. Pays : Hollande Région :  Limburg Ville : Maastricht Local : Basiliek van Onze Lieve Vrouw  Facteur : Severijn Année : 1652 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Neal Biggers Bach Fugue G m Cet instrument historique a été construit à l’origine en 1652 par André SEVERIN (Andries SEVERIJN), facteur originaire de Maastricht et établi à Liège. Il avait alors un clavier de grand-orgue de 14 jeux, un clavier d’écho de 4 jeux et une pédale indépendante de 4 jeux. L’orgue précédent fut conservé et placé dans le chœur. Les volets latéraux ont été posés en 1654 grâce à un don de Nicolas BEECKMAN. En 1665, l’instrument de SEVERIN fut agrandi d’un Positif de dos de 10 jeux, construit par Remigius ANCION d’Huy en Belgique. En 1798, l’église fut fermée par les français et les deux orgues déplacés dans l’église St Nicolas toute proche. En 1830, le facteur Joseph BINVIGNAT a réuni les deux instruments en un seul. Le Positif de dos avait disparu et était remplacé par un Positif supérieur. En 1838, l’orgue ainsi agrandi a été replacé dans l’église Notre-Dame par BINVIGNAT. En 1852, le facteur belge MERKLIN a modifié sensiblement l’instrument. Les claviers de grand-orgue et du Positif ont été étendus à 56 notes, celui de l’Echo à 32 notes et la pédale à 25 notes. Un boitier expressif a été placé au Positif. La disposition a été modifiée (Au G.O : la Tierce a été remplacée par une Flûte 4’, au Positif une Flûte traversière et un Salicional 8’ ont été ajoutés et le Cromhorne enlevé, à l’Echo le Flageolet 2’ a laissé place à une Dolce 8’, à la pédale une Bombarde 16’ a été rajoutée). En 1880, les facteurs PEREBOOM et LEIJSER de Maastricht effectuent une restauration et quelques modifications. Le clavier d’Echo est étendu à 56 notes et reçoit un Quintadon. En 1963, une importante restauration est effectuée par la maison FLENTROP. Les jeux du Positif sont replacés dans un nouveau Positif de dos et trois jeux sont reconstruits. Entre 1980 et 1984, une reconstruction majeure et historique est effectuée par FLENTROP, sous la supervision d’Onno WIERSMA. La disposition est rétablie dans la situation de SEVERIN et de BINVIGNAT, quelques ajouts sont conservés. L’intonation est rabaissée. Le buffet du Positif de dos est reconstruit. L’ensemble des peintures et dorures du buffet de grand-orgue sont refaites. L’orgue qui a retrouvé tout son éclat a été inauguré en août 1984 par un récital de Jean WOLFS. Autres caractéristiques : 37 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 25 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I - III/I - III/II Tirasses : I/P - II/P Tremblant fort - Tremblant doux Rossignol Diapason : La = 392 Hz Tempérament égal