Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                                Historique           Photos

Lourdes  (65)

Basilique St Pie X

Organeria Espagnola, 1969
- Pesce, 1997


Composition :

I- Grand-Orgue II- Positif III- Solo IV- Récit Pédale
         
Montre 16 Principal 8 Trompette16 (Dessus) en chamade Bourdon 8 Bourdon 32
Bourdon 16 Bourdon 8 1ère Trompette en chamade Gambe 8 Contrebasse 16
Montre 8 Prestant 4 2ème Trompette en chamade Voix céleste 8 Soubasse 16
Bourdon 8 Flûte 4 Orlos 8 en chamade Flûte 4 Flûte 8
Voce umana 8 Nazard 2 2/3 Clairon 4 en chamade Flûte 2 Bourdon 8
Flûte harmonique 8 Doublette 2 Clairon 2 (Basses) en chamade Dulziana 8 Principal 4
Prestant 4 Quarte 2 Flûte 8 Hautbois 8 Contre-Bombarde 32
Flûte 4 Tierce 1 3/5 Prestant 4   Bombarde 16
Grosse Sesquialtera Larigot 1 1/3 Piccolo 1   Trompette 8
Doublette 2 Plein-Jeu 5 rangs      
Fourniture 5-6 rangs Cromorne 8    
Cymbale 4 rangs Trompette 8    
Grand Cornet 9 rangs Clairon 4    
Bombarde 16 Glockenspiel    
Trompette 8      

Autres caractéristiques :
53 jeux - 4 claviers manuels et pédalier
Transmission électrique des claviers et des jeux
Accouplements II/I, III/I, IV/I
Tirasses I, II, III, IV en 4'
Tremblants II, III, IV
Boîte expressive sur IV
8 combinaisons fixes
Double-Pédale


Haut de page


Historique :


Conçu de prime abord comme un "abri des pèlerins", l'édifice Saint-Pie X fut très vite pourvu d'un autel, puis élevé au titre de "basilique" par le pape Pie XII, le 7 mai 1958, et inauguré par le cardinal Roncalli (futur Pape Jean XXIII), le 25 mars 1958.

Cette basilique servant de cadre à des célébrations de plus en plus importantes, très vite se posa la question de l'instrument apte à accompagner le chant de la chorale et des pèlerins. Le projet de la maison Organeria Espanola d'Azpeitia (tout près de Loyola au pays basque) fut retenu.
Le Chanoine Alexandre Lesbordes, qui avait souhaité cet instrument et en avait suivi sa construction, mourut subitement le 29 février 1969 sans l'avoir vu terminé.
Monseigneur Théas obtint de l'administration, pour Lourdes, le statut de "ville de pèlerinage international", ce qui facilita le passage à la douane de l'orgue et diminua le prix de revient total.

L'orgue fut inauguré le 7 octobre 1969 par Ramon Gonzales de Amezua, directeur de la fabrique basque.

L'instrument, à transmission électrique, comportait 53 jeux sur 3 claviers manuels et pédalier. D'esprit "néo-classique" - comme cela était courant dans les années 60 - il se voulait un instrument de compromis, c'est à dire sans style véritable mais théoriquement capable de jouer toutes les musiques.
Extérieurement, il n'avait pas de buffet, la grande façade de cuivre et d'étain était simplement alignée, avec, pour seule saillie apparente, la "trompeteria" (chamade).
Intérieurement, il n'avait pas de charpente, et l'ensemble de la tuyauterie ne suivait pas l'ordre habituel des plans sonores, l'électricité permettant une disposition libre. La console n'était pas attenante à l'orgue, mais dans l'enceinte de la chorale, et derrière un pilier de la basilique.

De 1969 à 1994

Pendant 25 ans cet orgue joua bien son rôle liturgique et musical, et il ne fait aucun doute que sa présence, lors des messes internationales, aura marqué les pèlerins du monde entier.

Mais, on l'a vu, le néo-classicisme de sa conception présentait des inconvénients que l'usage ne fit que confirmer:
- La disposition interne rendait difficile l'entretien de cet orgue et aléatoire son efficacité technique.
- Les tuyaux étaient de taille très étroites, voire gambée, d'où un son plutôt aigre et peu en rapport avec l'immensité de la  basilique. Le plein-jeu était extrêmement aigu et manquait "d'assise", notamment de medium.

Le Frère Jean-Paul lécot, titulaire des orgues des Sanctuaires depuis l'été 1969 et s'intéressant beaucoup à la facture d'orgue, se pencha sur ces questions. Avec le concours bénévole d'un ex-ingénieur de la S.N.C.F, René Limousin, et à l'aide d'anciens ouvriers de la fabrique basque, il tenta d'apporter des solutions à certains de ces problèmes: amélioration d'éléments de la partie électrique, décalage d'une partie de la tuyauterie, et recomposition du grand plein-jeu. D'autre part, une contre-bombarde ayant été abandonnée lors de la restauration d'un orgue méridional, put être ajouté à l'orgue de St Pie X, assurant au choeur d'anches des graves incomparables.

Toutefois, ces solutions, pour utiles qu'elles fussent, ne s'atelaient pas aux problèmes de base liés à la conception globale. Et des pannes de plus en plus nombreuses rendaient nécessaires au minimum le changement de la transmission électrique et une grande révision générale. Des jeux ou des contacts de notes restaient coincés en pleine messe, d'autres jeux ne jouaient pas, des notes imprévues se faisaient entendre par suite d'emprunts dans les sommiers, les claviers étaient devenus très durs à jouer, etc...
Il fut demandé aux frères Pesce, de Pau, de présenter un rojet de rénovation, lequel fut admis. Or, lors du démontage, on découvrit des vices de construction (sommiers non pas en bois mais en aggloméré, absence de charpente), des éléments qui avaient mal vieillis (languettes des tuyaux d'anches oxydées, parties électriques endommagées, fuites nombreuses, postages défaits, tuyaux ne parlant plus, etc...), et des causes de danger immédiat (tribune douteuse quant à sa stabilité).

Sa restauration (1995-1997) par la maison PESCE
Plutôt qu'une restauration, il s'agit d'une "re-construction" totale, dont voici les étapes:
- Consolidation de la tribune.
- Construction du buffet.
- Construction de la charpente.
- Construction des sommiers.
- Réfection des soufflets.
- Redisposition complète permettant un meilleur accès à l'instrument.
- Changement de la transmission (laquelle reste électrique).
- Restauration de certains tuyaux et compléments neufs.
- Réharmonisation de nombreux jeux.
- Construction d'une console plus fonctionnelle à 4 claviers.


Haut de page


Photos :

Lourdes St Pie X


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays