Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 29/03/2017 Le grand-orgue De Montbrun (1743) de l’église St Martin de Limoux (11).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Languedoc-Roussillon Départ. : Aude Ville : Limoux Local : Eglise Saint-Martin Facteur : De Montbrun / Lépine Année : 1743 / 1772
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
La construction de l’église Saint Martin remonte au début du 12ème siècle, dans le style roman. Sa présence est attestée en 1120. L’édifice a été remanié et fortifié au 14ème siècle. La vaste nef ainsi que le porche ont conservé le caractère roman, le reste de l’église est de style gothique. Le clocher octogonal de style gothique a été construit au 16ème siècle, au dessus de l’ancienne tour carrée romane. La flèche a été abattue par la foudre en 1775 et reconstruite en 1777. Du haut de ses 75m elle domine la ville. L’autel, le retable monumental et le baldaquin en bois datent du 18ème siècle. L’église a été restaurée au 19ème siècle, notamment le clocher, la nef et ses voûtes. L’église possédait déjà un orgue, sans doute modeste, au 16ème siècle, comme en atteste un contrat d’engagement d’un organiste en l’an 1553. Le magnifique grand-orgue situé en tribune au fond de la nef, est l’œuvre du facteur Pierre de MONTBRUN de Toulouse, entre 1740 et 1743. Ce dernier a réalisé le superbe buffet classique dans le style des grands instruments de l’époque (Albi, Narbonne, Cintegabelle). Quant au caractère sonore de l’orgue, il est également du plus pur style classique français, avec des fonds très doux et des anches très claires. De 1767 à 1772, le facteur Jean-François LEPINE (dit aussi PICARD L’EPINE) de Toulouse a restauré et complété l’instrument.
Autres caractéristiques : 38 jeux - 3 claviers manuels et pédalier à l'allemande Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tirasse : II/P Diapason : La = 392 Hz (15°) - Tempérament Lambert Chaumont Tremblant - Rossignol
L’orgue a subi par la suite plusieurs interventions et modifications, notamment en 1870 par le facteur toulousain Théodore PUGET. La disposition est modifiée et le diapason rehaussé au ton moderne de 440 Hz. L’étendue des claviers manuels est portée à 56 notes et une machine Barker est installée au grand-orgue. Des jeux romantiques sont ajoutés notamment au Positif et au Récit. Toutefois une bonne partie de la tuyauterie d’origine est conservée.
En 1994, le facteur Pierre VIALLE de Fleurance (Gers) a effectué une importante et remarquable restauration de l’orgue. Les travaux ont restitué la disposition, la sonorité et le diapason du 18ème siècle, dans l’état où se trouvait l’instrument après l’intervention de LEPINE en 1772. Le buffet a également été restauré et la console a été reconstruite. Entre 2014 et 2015, l'entreprise SABY de St Uze (Drôme) dirigée par le facteur italien Michel FORMENTELLI, a effectué un relevage complet et un traitement des tuyaux en bois, sous la supervision du technicien-conseil Roland GALTIER.
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany