Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 18/01/2008 Mise à jour le 07/09/2015 L’orgue Wenner (1870) de la cathédrale Notre-Dame de Lescar (64). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Pyrénées Atlantiques Ville : Lescar Local : Cathédrale Notre-Dame Facteur : Wenner Année : 1870 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Lescar fut  un évêché dès le 5ème siècle, alors que la ville était capitale du Béarn sous le nom de Beneharnum. La ville et son ancienne cathédrale furent détruites par les normands en 841. Le nouvel évêché fut créé en 980 et l’actuelle cathédrale fut construite entre 1120 et 1145 par l’évêque Guy de Lons. Il s’agit d’un édifice roman avec une nef voûtée en berceau plein cintre et deux bas-côtés ainsi qu’une abside à trois pans, le tout construit en grès de Lasseube. Le sol du chœur est pavé de sa mosaïque d’origine représentant une scène de chasse mauresque. Découverte sous un carrelage en 1838, cette mosaïque fut restaurée dans l’atelier parisien de Jean-Dominique Facchina en 1884. La cathédrale abrite les reliques de la famille d’Albret, rois de Navarre, depuis la fin du 15ème siècle. Jeanne d’Albret, mère d’Henri IV et calviniste, fit abattre les images et autels de la cathédrale puis les troupes protestantes saccagèrent l’édifice en 1569. En 1572, quelques réparations furent effectuées mais en 1599 une partie de la voûte s’effondra. Celle-ci fut reconstruite vers 1630 en même temps que le chœur fut restauré. Les peintures du chœur dédiées à Marie et les stalles datent de cette époque. A la Révolution l’évêché fut fermé et depuis 1801 il est rattaché à l’évêché de Bayonne. En 1840, l’édifice a été classé aux monuments historiques et une grande campagne de restauration fut alors entreprise. En 1929, l’accès à l’ancienne crypte fut découvert et les sépultures des rois de Navarre mises à jour. En 1985 et 1986 une sépulture d’un évêque fit mise à jour dans la sacristie primitive. Depuis 1995, une nouvelle restauration de l’ancienne cathédrale a été entreprise, sous l’impulsion de la municipalité et des Monuments Historiques. Le magnifique buffet de style régence qui orne la tribune a été installé en 1761 lors de la construction d’un orgue neuf par les compagnons de Dom BEDOS : LABRUGUIERE, AUSTRUY, MAUROUMEC et DUHAUT. Cet orgue était un don de l’abbé Jean- Hubert d’Espalungue, originaire de Louvie-Juzon et chanoine de Lescar. Le buffet est sans doute plus ancien et provient vraisemblablement d’une autre église, car il a été modifié pour s’insérer dans la tribune fermée. Malheureusement, l’instrument fut sérieusement dégradé pendant la révolution. En 1836, l’organiste Achille DUCOMET effectua des réparations. En 1869 l'abbé Terres, nouvel archiprêtre de la cathédrale, commande au facteur bordelais Georges WENNER un instrument neuf à placer dans l’ancien buffet. Il s’agit d’un instrument romantique d’excellente facture, de 32 jeux entièrement neufs (sauf la montre d’origine), à transmission mécanique et machines Barker. L’orgue est inauguré en février 1870. En 1915, le facteur Michel ROGER, de Bordeaux, effectue un relevage et refait l’harmonisation en donnant de l'ascendant aux aigus. En 1953, un relevage et quelques travaux sont effectués par la maison PESCE de Pau. En 1972, le buffet a été classé aux Monuments Historiques. En 1978 le facteur Robert CHAUVIN de Dax restaure l'instrument. Il redonne au buffet son éclat et rend à l'instrument l'harmonisation de WENNER. En 1989, la partie instrumentale a été classée aux Monuments Historiques. En 1995, l’orgue a été partiellement démonté pour le protéger des travaux effectués sur la voûte de la nef. De 1998 à 2000, après une étude minutieuse de la disposition sonore et mécanique de l’orgue, le facteur Nicolas TOUSSAINT, de Nantes, a restauré à nouveau et entièrement l'instrument. Il a restauré les sommiers et amélioré leur alimentation en vent, restauré toute la mécanique et les machines Barker, refait la soufflerie et l’alimentation d’air. L’étendue de la pédale a été portée de 25 à 30 notes et un pédalier neuf en chêne dans le style 19ème siècle a été construit. Les nouveaux tuyaux ont été construits en copie de la tuyauterie existante. La tuyauterie d’excellente qualité et en très bon état a été révisée et accordée. Le facteur a effectué un travail remarquable destiné à restituer l’orgue tel que conçu par WENNER. L’instrument a été inauguré par Daniel ROTH en 2000. Autres caractéristiques : 32 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine Barker Accouplements : I/II - III/II (16,8') Tirasse : II/P Appel II - Appels des anches I, II, III Orage Expression à cuiller
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany