Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 11/08/2008 Mise à jour le 19/09/2016 L’orgue Ingoult (1674) l’église Saint-Sauveur des Andélys (27).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Haute-Normandie Départ. : Eure Ville : Les Andélys Local : Eglise Saint-Sauveur du Petit Andély Facteur : Ingoult Année : 1674
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
L’église St Sauveur a été construite entre 1220 et 1350. Il s’agit d’un édifice de taille modeste, de style gothique en forme de croix grecque. Il comporte une nef courte de deux travées, avec deux collatéraux, d’un transept et d’un chœur. Ce chœur est entouré d’un déambulatoire avec des chapelles rayonnantes et il est surmonté de deux niveaux, au premier un faux triforium et au dernier de grandes verrières doubles qui l’illuminent. Au 15ème siècle les murs du chœur et du triforium furent décorés de fresques polychromes dont il subsiste encore des traces. De la même époque date le porche occidental en bois avec un soubassement en pierres, accolé à la façade et abritant un Christ en bois polychrome du 13ème siècle. L’église se distingue par son chevet orné de pans et d’arcs-boutants et par son élégant clocher central haut de 47m et d’une forme particulièrement élancée. L’église renferme de très belles statues des 15ème, 16ème et 17ème siècles, un maître-autel retable dans le transept sud provenant de l’abbaye de Mortemer ainsi qu’une toile du maître anversois Bosschaert du 17ème siècle. L’église a été classée sur la première liste de Mérimée en 1840. L’orgue situé en tribune au-dessus de l’entrée occidentale a été construit en 1674 par le facteur Robert INGOULT originaire de Cherbourg (Manche) et installé à Caen depuis 1673, pour l’abbaye du Trésor-Notre-Dame toute proche. Le magnifique buffet est l’œuvre de QUESNEL, frère d’un des compagnons d’INGOULT, Pierre QUESNEL. Ce buffet s’inscrit dans le style rouennais du 17ème siècle, il est richement sculpté d’ornements de style Louis XIV. Il nous est parvenu quasiment intact. L’orgue fut transféré de l’abbaye dans l’église St Sauveur en 1793 par un facteur du nom de HUET, alors que l’abbaye était fermée par les révolutionnaires. On n’a pas beaucoup de documentation sur l’entretien de l’instrument au cours du 19ème siècle. En 1926, l’orgue a été restauré par le facteur Charles REINBURG de Paris d’après un projet établi par Paul BRUNOLD et Louis- Eugène ROCHESSON. La totalité du matériel d’origine était encore présent et a été restauré. De 1964 à 1968, la maison DANION-GONZALEZ de Rambervillers (Vosges) a réalisé une nouvelle restauration. La tuyauterie a été respectée, à l’exception des Montres et Prestants du Grand-orgue et du Positif qui ont été reconstruits partiellement. Une division de Pédale indépendante a été créée avec trois jeux placés à l’arrière du buffet. Un pédalier à l’allemande a remplacé le pédalier à la française en tirasse précédent. Malheureusement, à l’exception des sommiers et de la mécanique des jeux, une nouvelle mécanique des claviers et une nouvelle soufflerie ont été refaites qui respectent peu la facture historique. Il est intéressant de noter que le Plein-jeu du grand-orgue correspond avec un siècle d’avance aux principes édictés par Dom Bedos ! A noter également l’importance du clavier d’Echo avec ses 7 jeux. La console est d’origine. Il s’agit ici d’un instrument d’un intérêt exceptionnel puisque la quasi-totalité du matériel sonore, les sommiers, le buffet et la console sont d’origine ! Il faut saluer la qualité du travail et des matériaux utilisés par le facteur et le travail de tous ceux qui au fil des siècles ont contribué à la conservation de ce bijou historique. Une restauration majeure dans la disposition originale est envisagée. Voir le site de l’Association des Amis des Orgues des Andélys.
Autres caractéristiques : 35 jeux - 3 claviers manuels d'origine et pédalier à l'allemande (1968) Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II (précédemment à tiroir) Tirasses : I/P - II/P Tremblants doux et fort Rossignol Diapason : La = 415 Hz - Tempérament égal