Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 10/10/2019 L’orgue Quijano (1617) de la collégiale Saint-Pierre de Lerma (Espagne).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Espagne Région :  Castille-et-León Ville : Lerma Local : Colegiata de San Pedro Orgue de l’épître Facteur : Quijano / Lois Année : 1617 / 1995
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Photos
Autres caractéristiques : 9 jeux - 1 clavier manuel divisé à c'/c#' Transmission mécanique du clavier et des jeux Diapason : La = 415 Hz Tempérament mésotonique
A cet emplacement se dressait au 16ème siècle l’église St Pierre. Elle fut élevée au rang de collégiale de l’abbaye de Lerma en 1603 par le pape Cément VIII. En 1608, le pape Paul V rattacha l’abbaye directement au Vatican (« nullius diocesis »). La collégiale fut reconstruite à partir de 1613 dans sa forme actuelle. Elle se présente sous la forme d’une église-halle, avec une nef et deux collatéraux de même hauteur et un grand chœur entouré d’un déambulatoire et terminé par un chevet semi-circulaire. Les nefs voûtées sont séparées par de puissantes colonnes cylindriques à chapiteaux ioniques. La tour-porche occidentale en pierre de taille comporte une niche abritant la statue de Saint-Pierre, surmontée des armes du Vatican. Le portail sur la façade sud est entouré de deux colonnes toscanes qui supportent un fronton avec un décor héraldique avec une autre statue de Saint-Pierre et également les armes du Vatican. Le portail est en pin avec des clous en bronze et date du 16ème siècle. La collégiale renferme des fonds baptismaux du 13ème siècle, de style roman. On peut également admirer le retable de 1690 réalisé par le peintre Manuel Martínez Estrada et assemblé par Diego de Suano, ainsi qu’une statue de Don Cristóbal de Rojas et Sandoval en prière, œuvre de Juan de Arfe. La collégiale comporte deux orgues historiques de la période renaissance, placés de chaque côté d’un chœur avec des stalles, entre les piliers de l’avant dernière travée de la nef. Ces deux instruments, qui étaient des orgues jumeaux à l’origine, ont été construits par le facteur du roi Felipe III, Diego de QUIJANO entre 1615 et avril 1617. L’orgue de l’épitre n’a jamais été modifié mais il a rapidement été laissé à l’abandon et vidé de sa tuyauterie. En 1995 il a été reconstruit par le facteur Joaquin LOIS de Tordesillas (Valladolid – Espagne), grâce au financement de la Communauté de Castille-et-León. L’instrument était vide depuis longtemps. Par contre, il avait conservé son buffet intact, avec sa dorure et sa polychromie d’origine. Cet orgue n’a pas été modifié au 18ème siècle mais une partie de sa tuyauterie a peut-être été utilisée dans l’orgue de l’évangile. Avant la reconstruction, la mécanique, les sommiers, l’abrégé et le clavier étaient dans leur état d’origine, relativement bien conservés. C’est ce qui a permis de retrouver la disposition exacte originale. La présence de deux seuls tuyaux originaux et de morceaux de métal a également permis de reconstituer toute la tuyauterie. Les deux soufflets cunéiformes ont été reconstruits avec une commande manuelle et l’ajout d’un ventilateur électrique. La console et la mécanique ont été restaurées complètement, de même évidemment que le buffet et ses dorures et les polychromies.
Recherche… Recherche…
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche… Photo : Lois Photo : Citlerma Photo : Lois Photo : Lois
Liudmila Matsyura joue FC de Arauxo Tiento LIV 7º
Liudmila Matsyura  concert 2008