Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 16/10/2017 Orgue Garnier (1988) de l’église St Léger de Lens (62).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Nord-Pas-de-Calais Départ. : Pas-de-Calais Ville : Lens Local : Eglise St Léger Facteur : Garnier / Requier Année : 1988 / 2016
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
Autres caractéristiques : 34 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasses : I/P - II/P Rossignol
La première église dédiée à St Léger fut construite à cet emplacement vers le milieu du 10ème siècle. Très endommagée pendant la guerre de Trente ans, l’édifice s’effondra finalement lors des travaux de restauration à la fin du 17ème siècle. Après 130 ans sans église paroissiale, l’édifice sera reconstruit entre 1776 et 1780 dans le style jésuite. Fermée par la révolution, transformée en temple de la raison puis en fabrique de poudre et grange à fourrage, l’église est rouverte au culte en 1803. Elle fut à nouveau détruite lors des bombardements de janvier 1916. Elle a été reconstruite dans le même style de 1924 à 1926, mais avec une structure en béton. L’extérieur est recouvert de briques. L’édifice de plan basilical, sans transept, se compose d’une longue nef et de deux bas-côtés. La nef et les bas-côtés sont voûtés en berceau et sont séparés par des colonnes supportant des arcs en plein cintre. La nef se termine par un chœur en hémicycle, voûté en cul de four. Le narthex est percé d’un portail principal et de deux entrées latérales et supporte le clocher coiffé d’un dôme surmonté d’un clocheton. L’église aura de nouveau à souffrir des bombardements de 1944 mais ne sera pas détruite. Les vitraux sont remplacés en 1956, le dôme reconstruit en 1981 et l’édifice entièrement restauré en 1996. Les archives du diocèse d'Arras nous apprennent que la première église possédait un orgue-Positif de 3 jeux, ainsi qu'une épinette, (ce qui était très rare dans une église, puisqu'il s'agissait d'un instrument de musique de salon). La deuxième église put s'enrichir, en 1880, d'un orgue construit par Eugène et Edouard STOLTZ, facteurs d'orgues à Paris. Cet orgue, d'une quinzaine de jeux, comportait un grand Buffet de style Louis XV, entouré de 2 consoles rondes surmontées chacune par un ange haut de 1 mètre 25. La partie centrale du Buffet était surmontée d'un ange de 2 mètres de haut, jouant de la trompette. L'instrument fut détruit en même temps que l'église par le bombardement du 19 Janvier 1916. L'actuelle église Saint-Léger vit en 1930 l'apparition d'un orgue dans la petite tribune au-dessus du portail d'entrée. Cet instrument, d'une vingtaine de jeux répartis en 2 claviers et un pédalier, à transmissions pneumatiques, était l'œuvre des frères COUPLEUX, facteurs de pianos et d’orgues à Tourcoing (Nord). En 1948, cet instrument fut remplacé par un orgue de 56 registres, construit par la Manufacture RUCHE & GUIRONNET, de Lyon. Ces derniers récupérèrent quelques jeux de l'orgue des frères COUPLEUX. Mais les transmissions électro-pneumatiques n'étaient pas assez fiables et l'instrument devint injouable en 1980. En 1986, la Municipalité de Lens décida de doter l'église Saint Léger d'un instrument très puissant. A la suite de différents appels d'offre, le choix du nouvel orgue se porta sur le Facteur Michel GARNIER de Lumbres (Pas-de-Calais). Celui-ci proposa de construire un instrument neuf de 4 claviers et un pédalier, installé au fond du chœur, comportant une cinquantaine de jeux, dont quelques uns étaient conçus à partir des tuyaux de l'orgue de RUCHE et des frères COUPLEUX. Mais, le 23 Octobre 1988, à l'inauguration de l'orgue, sous les doigts d’André ISOIR, l'instrument ne comportait, faute de moyens financiers, que 21 jeux répartis surtout sur les 2 premiers claviers et le pédalier. Le 3ème clavier ne comportait qu'un Cornet de V rangs non décomposé; le 4ème clavier était complètement muet et les chapes n'étaient même pas posées. En 2016, pour renforcer la puissance de l'instrument, qui présentait quelques défaillances, la Municipalité de Lens fit appel à Quentin REQUIER, facteur d'orgue à Longuenesse, près de Saint-Omer (Pas-de-Calais). Celui-ci transforma la console, en supprimant le 4ème clavier et ajouta 13 jeux neufs à ce bel orgue. L'inauguration de l'orgue rénové a eu lieu le 1er Octobre 2016, avec le concours d’Olivier LATRY, titulaire des Grandes Orgues de Notre-Dame de Paris. L’instrument est resté dans le chœur et fait face à l’ancien orgue RUCHE dont il ne reste que la façade conservée en tribune au fond de la nef. Extrait de la communication fort bien documentée de Jean-Alain Ripoche. Voir la page du «lensois normand» sur les orgues de St Léger.
Photo : Velvet Photo : Velvet Photo : Le lensois normand Façade de l'ancien orgue Ruche
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany