Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 14/02/2014 Le grand orgue Ladegast (1862) de l’église St Nicolas de Leipzig (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Leipzig Local : Nikolaikirche Eglise St Nicolas Facteur : Ladegast / Eule Année : 1862 / 2004 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. L’église St Nicolas est la plus grande église de Leipzig et la plus célèbre avec l’église St Thomas. Sa construction a commencé en 1185 en style roman. Elle a été reconstruite en style gothique tardif avec la forme d’une église-halle à trois nefs aux 15ème et 16ème siècles. L’église passe au culte protestant en mai 1539. La tour octogonale est construite en 1555, mais le dôme baroque ne sera installé qu’en 1730/1734. En 1723, JS BACH S’installe a Leipzig où il est nommé Kantor , en charge de la musique pour St Thomas et St Nicolas. Le 7 avril 1724, la Passion selon St Jean est donnée pour la première fois en l’église St Nicolas. L’intérieur de l’église est entièrement reconstruit en style classique par l’architecte DAUTHE entre 1784 et 1797. On retiendra que c’est à St Nicolas qu’ont débuté dans les années 1980 les « Manifestations du Lundi », en opposition au régime communiste, ne rassemblant que quelques dizaines de personne et ont abouti aux manifestations dans les rues de la ville de dizaines de milliers de personnes, précédant la chute du Mur de Berlin. A noter également que l’église protestante partage l’édifice avec le culte catholique qui y célèbre une messe chaque dimanche soir. Il est fait mention de la présence d’un orgue à St Nicolas dès 1479. En 1598, le facteur Johann LANGE de Kamenz (Saxe), construit un instrument neuf. L’orgue est réparé en 1693 par Joachim THAYSSNER de Merseburg (Saxe-Anhalt) et en 1723 par le facteur Johann SCHEIBE de Leipzig, sans doute à la demande de J.S BACH. Après la reconstruction de l’intérieur de l’édifice entre 1784 et 1797, l’église acquit un instrument neuf de 49 jeux sur trois claviers et pédalier, construit par les frères TRAMPELI d’Adorf (Saxe). L’instrument fut réalisé entre 1789 et 1791. En 1862, le facteur Friedrich LADEGAST de Weissenfels (Saxe-Anhalt) a remplacé l’instrument précédent par un orgue monumental de 84 jeux sur quatre claviers et pédalier. Ce sera la plus grande réalisation du célèbre facteur. La transmission était mécanique avec des sommiers à gravures. L’instrument, l’un des plus grands d’Allemagne avait une sonorité exceptionnelle, dans un style classique-romantique, propre à une interprétation romantique des œuvres de BACH et des grands compositeurs romantiques du 19ème siècle. En 1895, LADEGAST installe des machines BARKER pour soulager la transmission des 1er et 3ème claviers. Une Clarinette 8’ est  ajoutée au Récit expressif. En 1902 et 1903, Wilhelm SAUER de Francfort sur l’Oder restaure et transforme radicalement l’instrument, en préservant toutefois la plus grande partie du matériel sonore de LADEGAST. La transmission est transformée en pneumatique, avec de nouveaux sommiers à pistons. Le nombre de jeux est porté à 93. De 1986 à 1988, l’orgue est restauré par la maison SAUER de Francfort. La transmission pneumatique des claviers et des jeux est électrifiée. Une console mobile est installée. De 2002 à 2004, la maison Hermann EULE de Bautzen (Saxe) effectue une nouvelle restauration, cette fois dans le sens d’un retour à l’orgue de LADEGAST, sous la supervision de Reimund Böhmig de Dresde. Ce travail majeur a été rendu possible grâce à une donation de la célèbre marque automobile Porsche. Les jeux et la tuyauterie manquants ont été reconstitués au modèle des instruments de Merseburg et de Schwerin. La traction a été reconstruite en mécanique avec de nouveaux sommiers à gravures. La transmission mécanique des jeux a été doublée d’une gestion électromécanique avec un combinateur électronique et une gestion logicielle MIDI. La console tout à fait remarquable a été construite suivant les plans des designers de la firme Porsche. L’orgue a ainsi retrouvé son caractère original, tout en ayant été agrandi à 105 jeux. L’orgue a été inauguré en octobre 2004. (1) : Jeu Ladegast reconstruit en 2004 - (2) : Jeu nouveau Eule 2004 - (3) : Sorte de Tuba à haute-pression Autres caractéristiques : 105 jeux - 5 claviers de 58 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Gestion électromécanique des jeux Accouplements : II/I - III/I (8, 16') - IV/I - III/II - IV/II - IV/III - V/I Tirasses : I/P - II/P - III/P (4,8') - IV/P - V/P 5 combinaisons fixes : P, MF, F, Plenum, Tutti Combinateur 4000 combinaisons - Gestion Audio MIDI Crescendo