Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 19/10/2014 L’orgue Cavaillé-Coll (1848) de l’église Ste Catherine de La Roche-Derrien (22). Orgues en France et dans le monde. Pays : France Région :  Bretagne Départ. : 22 Ville : La Roche-Derrien Local : Eglise Ste Catherine Facteur : Anonyme / Cavaillé-Coll Année : 1540 / 1848 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos La construction de l’église Ste Catherine, initialement dédiée à Notre-Dame, remonte au milieu du 13ème siècle. Endommagée pendant la guerre de succession de Bretagne en 1345, elle fut restaurée et fortifiée en 1394 par le connétable Olivier de Clisson. Entre-temps la chapelle sud dite « Chapelle du Château » avait été édifiée en 1376 par les seigneurs de Kersaliou. L’édifice fut endommagé par la foudre en 1793 puis restauré vers 1820 et à nouveau en 1890. Le clocher du 14ème siècle a été restauré en 1853 après avoir été frappé par la foudre. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1913. A noter les fonds baptismaux du 15ème siècle ainsi qu’une statue de St Loup en bois polychrome également du 15ème siècle. Les fenêtres de la chapelle des fonds baptismaux remontent sans doute au 13ème siècle. Au fond de la nef, en tribune, se trouve le grand-orgue, vénérable instrument dont une partie importante de la tuyauterie remonte au 16ème siècle. Ce qui en fait l’instrument le plus ancien de Bretagne. Cet instrument fut importé vers 1546 d’Angleterre, peut-être de l’abbaye de Westminster et placé sur le jubé de la cathédrale St Etienne de St Brieuc. Il avait deux claviers et un pédalier en tirasse. Beaucoup d’interrogations demeurent toutefois sur l’origine exacte de cet instrument même si une construction dans la 1ère moitié du 16ème siècle ne fait guère de doute. En 1636, le facteur Paul MAILLARD de Gisors (Eure) a restauré l’instrument et refait les deux sommiers à neuf. En 1821, l’orgue est restauré par le facteur Louis LAIR du Mans (Sarthe). Une partie des jeux du Positif sont reconstruits. En 1848, le facteur parisien CAVAILLE-COLL démonta la mécanique et la tuyauterie de l’instrument qui avait été vendu à la paroisse de la Roche-Derrien. Il remonta l’orgue dans un buffet neuf de style néo-gothique. L’instrument restauré fut agrandi d’un Récit expressif avec quatre jeux. En 1900, la maison DIDIER (Vosges) restaure l’instrument et modifie la disposition et sans soute l’intonation. En 1943, la soufflerie est électrifiée et le facteur MACK de St Brieuc effectue des travaux sur la tuyauterie. Dans les années 1960 l’état de l’instrument était très dégradé et il devint injouable. En 1990, la partie instrumentale a été classée aux Monuments Historiques, en ce qui concerne les jeux anciens et la mécanique ancienne (1540 à 1848). En 2002, le vénérable instrument a été entièrement restauré dans son état de 1848 par le facteur Pierre VIALLE de Fleurance (Gers), sous la supervision du technicien-conseil Mr DECAVELE. Certains jeux ont été reconstruits sur les modèles de jeux anciens : le Plein-jeu, le Cornet, la Trompette et le Clairon de grand-orgue, le Plein-Jeu, la Tierce et le Cromorne du Positif, la Trompette et la Flûte de la pédale. De l’orgue de 1540, les tuyaux suivants sonnent toujours : Au Positif : la Montre, le Nasard et la basse de la Doublette, au Grand-orgue : la Montre, le Prestant et quelques tuyaux du Cornet V. A noter que les sommiers et les abrégés de 1636 sont toujours en fonction (Grand-orgue et Positif de dos). Après cette restauration de qualité, l’église a retrouvé toute la beauté et le charme de son instrument historique. Autres caractéristiques : 22 jeux - 3 claviers manuels et pédalier à l'allemande Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II par cuillère à masselottes Tirasse : II/P Expression à cuillère Voir le site PlenumOrganum sur cet instrument, dont la documentation a largement contribué à la réalisation de cette page
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany