La Lucerne d'Outremer Abbaye   Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays         Historique     Photos     Carte

La Lucerne d'Outre Mer  (50)

Abbaye de la Ste Trinité


Anonyme, 1514 - Hartmann/Deloye, 1981


Composition :

Grand orgue Positif Écho-récit Pédale 
       
Montre 8' Bourdon 8' Bourdon 8'  Soubasse 16'
Cornet 5 Montre 4' Gambe 8' Flûte 8'
Bourdon 8' Flûte à cheminée 4' Voix céleste 8' Flûte 4'
Prestant 4' Nazard 2 2/3 Flûte 4' Bombarde 16' 
Flûte cônique 4' Doublette 2' Cornet I-III 1 3/5'  
Nazard 2 2/3' Tierce 1 3/5' Voix humaine 8'  
Doublette 2' Larigot 1 1/3' Basson-hautbois 8'  
Tierce 1 3/5 Plein jeu 4 2/3'    
Quarte de nazard II Cromorne 8'    
Fourniture III      
Cymbale II      
Trompette 8'      
Clairon 4'       

Autres caractéristiques :
33 jeux - 3 claviers de 54 notes et pédalier 30 notes
Transmission mécanique des claviers et des jeux
Accouplements : II/I - III/I - III/II
Tirasses : I/P - II/P - III/P
Diapason : La = 440 Hz
Tempérament inégal Kimmberger III

Haut de page


Historique :


L'abbaye de la Ste Trinité, construite au XIIème siècle, possède aujourd'hui un orgue à l'histoire mouvementée :

Cet instrument fut construit en 1514 pour l'église des franciscains de Chambéry.

Lorsqu'en 1779 fut créé le diocèse de Chambéry, les franciscains délaissèrent leur chapelle trop étroite qui fut alors élevée en cathédrale. Les religieux emmenèrent un positif mais laissèrent les grandes orgues en très mauvais état.

Deux facteurs d'orgues de la cour de Turin, STIERNEMANN et CONCINI, restaurèrent l'orgue et en profitèrent pour compléter l'instrument. Tout en adoptant résolument le style classique français, ils lui conservèrent son esthétique savoyarde. Le clavier du grand orgue fut porté à 54 notes (étendue alors exceptionnelle) et 13 jeux, le pédalier 18 notes et 4 jeux.

En 1845, la cathédrale revendait l'instrument à celle de Belley. En 1858, la cathédrale de Belley revendait l'orgue à l'église Notre-Dame de Salins-les-Bains dans le Jura. C'est probablement alors que furent ajoutés un second clavier manuel, qui actionnait à volonté 2 jeux de tuyaux, et un harmonium de 4 jeux.

En 1962, l'église fut désaffectée, le buffet abandonné aux vers sur place et les tuyaux entreposés dans l'église Saint-Anatoile. L'instrument, connu de Michel Chapuis, intéressa alors l'abbé Lelégard. Les démarches administratives prises, l'orgue put être acheté en 1973. Michel Chapuis, membre de la commission supérieure des Monuments historiques, proposa le classement qui fut accepté en 1975.

La restauration de l'instrument fut confiée à Messieurs Philippe HARTMANN et Jean DELOYE qui le complétèrent par un positif et un écho-récit. L'orgue put alors prendre sa place à l'Abbaye de La Lucerne et fut inauguré le 31 octobre 1981.

D'après le site de l'abbaye.

Haut de page


Photos :

La Lucerne d'Outremer Abbaye


Carte :




Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays