Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 16/05/2010  L’orgue Hinsz (1743) de l’église Bovenkerk de Kampen (Hollande).  Orgues en France et dans le monde. Pays : Hollande Région :  Overijssel Ville : Kampen Local : Bovenkerk Facteur : Hinsz Année : 1743 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Autres caractéristiques : 56 jeux - 4 claviers manuels de 49 notes - 6 divisions Pédalier de 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : I/II - III/II - III2/III1 - IV/III (à tiroir) Tirasse : I/P Cette église possède un véritable monument, non seulement par la qualité et la puissance de l’instrument mais aussi et sans doute par les presque 500 ans d’histoire qu’il représente… On pense que l’église possédait un orgue dès le 15ème siècle. En 1524, Jan COVELEN a construit un instrument neuf, vraisemblablement avec trois claviers et pédalier accroché, et une console similaire à celle de la Grande Eglise de Zwolle. En 1547 et 1548, des travaux ont été effectués par le facteur Johan van EMMERICK. Compte tenu du montant des travaux, on peut penser que l’instrument fut déplacé sur le mur ouest de l’église. En 1570, le facteur Caper NOSTER a effectué des travaux et rajouté quelques jeux ainsi que six nouveaux soufflets, un tremblant et un Rossignol. En 1574, d’autres réparations sont effectuées par le facteur Jan MORLETH suite aux dégâts causés par des bombardements en 1572. En 1626, Jan MORLETH, petit-fils du précédent, a effectué une révision de l’orgue. En 1651, une nouvelle révision importante est confiée à Gerrit JANSZ de Kevelham. De 1669 à 1676, suite à un affaissement de la tour, l’orgue a été déplacé et reconstruit par le facteur Johan SLEGEL. SLEGEL a utilisé une grande partie du matériel sonore existant et a fait également de nombreux apports. En 1686 et 1687, l’instrument est reconstruit à son emplacement original par Appolonius BOSCH. Il subsiste un doute pour déterminer si les apports imputés à SLEGEL ne seraient pas le fait de BOSCH. De 1694 à 1712, l’orgue a été entretenu par le facteur Johan DUYSCHOT. En 1742 et 1743, Albertus Anthonie HINSZ de Groningen a reconstruit l’instrument en utilisant une partie du matériel sonore de COVELEN et de SLEGEL. Le buffet a été restauré et agrandi. L’orgue avait alors 34 jeux sur trois claviers et pédalier en tirasse. Entre 1788 et 1790, Frans Caspar SCHNITGER et Heinrich Herman FREYTAG ont agrandi l’orgue avec une division indépendante de pédale et une division de Positif intérieur (sans clavier dédié). L’orgue est ainsi devenu l’un des plus beaux et importants des Pays-Bas, avec 46 jeux sur trois claviers et pédalier. En 1818, Albert van GRUISEN a effectué des travaux, rajouté un carillon et une Trompette au Positif intérieur. En 1866, Zwier Van DIJK, organiste et facteur amateur, a rajouté des jeux romantiques et a remplacé la console par une nouvelle à quatre claviers. En 1898, Jan PROPER a rajouté une Voix céleste 8’. En 1942, la maison SANDERS a placé un nouveau pédalier de 27 notes et refait la Voix Humaine. En 1957, pendant les travaux de restauration de l’édifice, l’orgue a été démonté et stocké dans les combles. En 1965, la maison DE KOFF a entamé la reconstruction. En 1966, seul le Positif de dos a été reconstruit, afin que l’église puisse avoir un instrument d’accompagnement. Après la faillite de DE KOFF, la maison BAKKER & TIMMENGA a poursuivi et achevé la restauration, sous la supervision de Feike ASMA, du Dr Maarten VENTE et de l’organiste Willem Hendrik ZWART. Une nouvelle console a été construite dans le style de HINSZ, copiée sur celle de l’église St Martin de Groningen. La restauration a visé le rétablissement de la disposition de 1790, tout en maintenant quelques apports du 19ème siècle et quatre claviers. Les sept sommiers d’origine ont été restaurés. L’orgue restauré a été inauguré le 13 décembre 1975 par un récital de son titulaire, Willem Hendrik ZWART. En 2000, la maison REIL a effectué un relevage complet de l’instrument et a restauré la soufflerie et le tremblant. Jacques van Oortmerssen Ab Weegenaar Ab Weegenaar joue J.S Bach (BWV 565) joue Guilmant présente l’orgue Ab Weegenaar Ab Weegenaar Win Magré joue Mendelssohn Psaume 22 joue Jan Zwart