Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 01/05/2017 Orgue Callinet (1870) de l’église Saint-Austremoine d’Issoire (63).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Auvergne Départ. : Puy-de-Dôme Ville : Issoire Local : Eglise Saint-Austremoine Facteur : Callinet Année : 1870
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
Cette grande église est une ancienne abbatiale romane, construite à partir de 1130. C’est l’une des cinq églises majeures de la région et elle est dédiée à St Austremoine, premier évêque de Clermont-Ferrand et évangélisateur de l’Auvergne au 3ème siècle. L’édifice fut édifié entre 1130 et 1180, en pierre d’arkose, en même temps que l’abbaye bénédictine. L’église se compose d’une nef à deux étages avec deux collatéraux, d’un transept et d’un chœur achevé par un chevet semi-circulaire, entouré de sept absidioles rayonnantes. La façade d’un style simple contraste avec la complexité et la décoration extérieure du chevet. Le chœur est construit au dessus d’une crypte qui épouse le même plan que le chevet. La croisée du transept est couverte d’une coupole à plus de 20m de hauteur. En 1575, les huguenots mettent à sac l’abbaye et son abbatiale. En 1570, le clocher et la flèche sont abattus par un violent orage. Pendant la révolution, en 1793, l’église est pillée et le monastère presqu’entièrement détruit. Entre 1840 et 1860, l’ancienne abbatiale fait l’objet d’une importante campagne de restauration, avec notamment la reconstruction du clocher central. L’intérieur de l’église est entièrement décoré de polychromies, restaurées entre 1857 et 1860. L’abbatiale a été classée sur la première liste des Monuments Historiques en 1840. Le beau buffet d’orgue en tribune est l’œuvre de Claude-Ignace CALLINET de Rouffach (Haut-Rhin) et de son fils Louis-François, en 1870. Ce grand-orgue de 33 jeux sur trois claviers et pédalier est du style romantique de l’époque, mais les divisions de grand-orgue et de positif possèdent une disposition toujours marquée du style classique. L’instrument a été restauré entre 1983 et 1985 par le facteur Théo HAERPFER de Boulay (Moselle). En 2000, la maison SIMON de Sugères (Puy-de-Dôme) a effectué d’importants travaux d’entretien.
Autres caractéristiques : 33 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P Diapason : La= 440 Hz - Tempérament égal
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany