Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 06/12/2017   Orgue Cervello (1722) de l’église St Etienne d’Ille-sur-Tet (66).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Languedoc-Roussillon Départ. : Pyrénées-Orientales Ville : Ille-sur-Tet Local : Eglise St Etienne Facteur : Cervello Année : 1722
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour Région Retour Région
Autres caractéristiques : 32 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Clavier du G.O divisé à Ut3/Ut#3 Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tirasse : II/P Tremblant doux
La première mention d’une église à cet emplacement remonte à la fin du 10ème siècle, déjà dédiée à St Etienne ou plus exactement à « St Estève del Pedreguet » en catalan. Sans doute fut-elle restaurée ou reconstruite vers le 13ème siècle. Le clocher carré qui domine la ville a été érigé entre le 12ème et le 14ème siècle, sans doute en même temps que les remparts de la ville. L'église Saint-Etienne a été reconstruite et agrandie aux 17ème et 18ème siècles, entre 1664 et 1730. Le chevet a été achevé en 1681, le croisillon en 1697. En 1702, on fait appel aux constructeurs catalans (de Vich) Joseph et Isidore Morato pour continuer les travaux. La nef a été en partie couverte en 1711 et la façade a été terminée en 1720. La voûte du chœur a été achevée en 1729 et le portail a été rajouté plus tard en 1771. L’église possède une façade imposante, d'esprit baroque, avec un portail de marbre du 18ème siècle, une vaste nef unique flanquée de douze chapelles latérales et une abside pentagonale. Une voûte sur croisée d'ogives recouvre la nef. Elle possède un très riche mobilier, avec notamment plusieurs tableaux et retables remarquables. L’église St Etienne a été classée aux Monuments Historiques en 1998. En 1714, l'orgue a été construit initialement par un facteur d’orgues de Toulouse, dans un buffet en chêne réalisé par Jacint Morato et placé en nid d’hirondelle sur le côté est de la nef. Ce buffet comporte dans les panneaux bas deux superbes bustes sculptés, l’un du roi David et l’autre de Ste Cécile. Ce buffet n’est pas sans rappeler celui de la cathédrale St Jean de Perpignan. Mais de nombreuses malfaçons aboutirent au rejet par la paroisse du travail de ce facteur qui nous est inconnu. En 1722, la reconstruction avec une partie du matériel sonore de 1714 et dans le buffet de Morato fut confiée au frère Pascal CERVELLO, religieux du couvent de Perpignan. CERVELLO a construit un instrument dans le pur style baroque catalan de l’époque. C’est l’instrument que nous admirons encore aujourd’hui. En 1814, un relevage plutôt malheureux fut l'œuvre de deux facteurs du nom de Pierre DURAN et François DUFAYE. Heureusement en 1830, les frères Antoine et Honoré GRINDA, facteurs originaires de Nice et installés dans la région de Perpignan depuis 1815, réalisèrent une restauration remarquable de l'orgue. En 1850, le facteur parisien Henri THEBAULT assure quelques réparations de l'instrument. En 1870, Théodore PUGET de Toulouse (Haute-Garonne) a réalisé un relevage. La partie instrumentale de l'orgue a été classée aux Monuments Historiques en 1975. La dernière restauration de ce bel orgue a été réalisée par Gerhard GRENZING d’El Pabiol (Barcelone), en 1982. A cette occasion le facteur a rajouté un dessus de Cornet V au 3ème clavier de Récit qui était jusqu'alors factice... La composition de l’orgue avec ses plein-jeux qui se combinent, les nasards en 12a et 15a, le Clairon en chamade, le buffet en deux corps sont autant d’éléments qui donnent à ce remarquable instrument son caractère ibérique et plus précisément catalan. Ce qui en fait sans doute le seul instrument historique de ce style en France. Merci à Jean-Alain Ripoche pour sa communication.
Ptoto : L'indépendant Photo : Tripadvisor Photo : Ministère de la Culture
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany