Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 15/10/2016 L’orgue Mutin (1901) de l’église Saint-Léonard de Honfleur (14).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Basse-Normandie Départ. : Calvados Ville : Honfleur Local : Eglise St Léonard Facteur : Mutin Année : 1901
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Il existait à cet emplacement un sanctuaire du 12ème siècle, saccagé par les anglais en 1357 puis en 1419. L’église fut alors reconstruite en style gothique et à nouveau détruite par les huguenots en 1562. Il subsiste de cette période la façade en gothique flamboyant. L’édifice a été reconstruit au 17ème siècle et au 18ème siècle avec son clocher coiffé d’un dôme, style plutôt rare dans cette région. L’église se compose d’une grande nef avec deux bas-côtés et un chœur terminé par un chevet à trois pans. La nef est décorée de peintures murales. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1980. L’orgue présent en tribune remonte à un premier instrument construit en 1854 par le facteur Pierre-Alexandre DUCROQUET, successeur de DAUBLAINE-CALLINET à Paris. En 1878, la maison MERKLIN (Lyon/Paris), reconstruit et agrandit l’orgue. Les deux plate-faces latérales datent de cette époque. En 1901, Charles MUTIN, successeur de CAVAILLE-COLL, a reconstruit l’instrument dans sa disposition actuelle. Il a réutilisé une partie de l’ancienne tuyauterie et reconstruit sommiers, mécanique, soufflerie et console. En 1981, le facteur Jean-François DUPONT de Douvres-la-Délivrande (Calvados) a effectué un relevage. En 1995, la Manufacture Bretonne d’Orgues de Nicolas TOUSSAINT de Nantes (Loire-Atlantique) a entièrement restauré l’instrument dans la disposition de MUTIN : buffet, mécanique, machine Barker, soufflerie, alimentation en vent et sommiers. La tuyauterie originale a pu être conservée et restaurée, à l’exception d’un seul tuyau de Montre. L’harmonisation a été entièrement reprise. En 2006 et 2007, le nouveau chauffage de l’église et la réfection de la voûte ont passablement endommagé l’orgue. En 2013, Nicolas TOUSSAINT a effectué un relevage complet pour redonner à l’instrument tout son souffle.
Autres caractéristiques : 16 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Machine Barker au GO Accouplement : II/I (16,8') Tirasses : I/P - II/P Appel des anches Diapason : La = 440 Hz