Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 16/07/2014    L’orgue Schön (1763) de l’église paroissiale de Herzogwalde (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Herzogswalde (Wlisdruff) Local : Dorfkirche Eglise paroissiale Facteur : Schön Année : 1763 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. Le village d’Herzogwalde fait partie de la commune de Wildsdruff, dans le district de Dresde. L’église actuelle a été construite en 1762 et 1763 en remplacement d’une ancienne église de 1596. L’orgue placé en tribune à l’ouest, au-dessus du portail, est l’œuvre de Johann Georg SCHÖN, ancien compagnon et successeur de Gottfried SILBERMANN. L’instrument construit entre 1761 et 1763, possédait 13 jeux sur un clavier et pédalier, avec 4 sommiers et deux soufflets cunéiformes. Sa construction reflète parfaitement l’école SILBERMANN. En 1898, le facteur Guido Hermann SCHÄF de Freiberg a installé un Salicional 8’ à la place du Sifflet 1’ et a reconstruit la Quinte 1 ½’. En 1938, la maison BARTH & BOSCHER de Dippoldiswalde (Saxe) a remplacé le Posaunenbass 16’ par une Octavbass 8’. La traction des claviers a été décalée pour rabaisser le diapason à 435 Hz et de nouveaux tuyaux de C et D ont été ajoutés sur des extensions de sommier à traction pneumatique. Des touches de C# ont été insérées au clavier manuel et à la pédale. En 1964, la maison JEHMLICH de Dresde a effectué une première restauration de l’orgue dans sa disposition d’origine. Le Salicional 8’, la Quinta 1 1/2’ et le Sifflöt 1’ ont été reconstruits. Les extensions pneumatiques ont été supprimées et la traction refaite dans sa position d’origine. L’instrument a retrouvé son diapason de Chorton à 465 Hz. En 2009, JEHMLICH a effectué une nouvelle restauration. La tuyauterie a été révisée et l’ensemble des pièces mécaniques qui avaient pu être modifiées au cours du temps ont été reconstruites suivant la facture originale. L’harmonisation a été reprise au tempérament inégal de SILBERMANN. L’orgue fort bien restauré a été inauguré en août 2009. Cet instrument revêt une valeur historique très importante, parce qu’il s’agit du seul instrument complet de SCHÖN qui nous soit parvenu et qu’il comporte une part très significative de son matériel d’origine. Sa sonorité extrêmement agréable rappelle bien évidemment celle des orgues de SILBERMANN. Autres caractéristiques : 13 jeux - 1 clavier manuel de 48 notes et pédalier 24 notes Claviers divisés (4 sommiers) Transmission mécanique des claviers et des jeux Tremblant Diapason : La = 465 Hz - Tempérament inégal