Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 27/03/2009   Mise à jour le 17/10/2018 Orgue Marcussen (1998) de l’église Sainte-Marie d’Helsingor (Danemark)
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Danemark Région :  Hovedstaden Ville : Helsingor (Elseneur) Local : Sct. Mariae kirke Facteur : Marcussen Année : 1998
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche…
Photos
Autres caractéristiques : 30 jeux - 3 claviers manuels de 49 notes et pédalier 25 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I - III/I Tirasses : I/P - II/P Diapason: La = 435 Hz à 15° C. Tempérament mésotonique modifié Tremblant général
Cette église Ste Marie est l’ancienne abbatiale du couvent des carmélites, construit en 1430 et 1500. Il abritait les frères blancs, des frères mendiants très cultivés, dévoués au culte de la Vierge. Le monastère fut fermé après la réforme de 1536 et transformé en hospice à partir de 1540. Les derniers résidents ont quitté l’hospice en 1986. Les locaux ont depuis été utilisés par le Ministère de l’éducation et par la municipalité d’Helsingor. Quant à l’église, vouée à la démolition après la réforme, elle fut finalement donnée aux paroissiens d’origine allemande ou hollandaise pour y célébrer leur culte. L’église fut érigée en église paroissiale à partir de 1819. Cette église a une forme de pseudo-basilique avec une haute nef centrale entourée de deux bas- côtés. On peut voir encore d’anciennes peintures murales et sur les voûtes qui datent de l’époque de la construction. Les fonds baptismaux et la chaire datent de la fin du 16ème siècle. L’église a été restaurée entre 1901 et 1907 et la toiture de tuiles a été refaite en 1991. Les anciens bâtiments monastiques et l’église Ste Marie forment l’un des ensembles conventuels les mieux préservés d’Europe du nord. L’église possède un buffet d’orgue exceptionnel. Cet orgue est aussi appelé l'orgue BUXTEHUDE, puisque ce célèbre compositeur en fut le titulaire de 1660 à 1668, après avoir exercé trois années à l’église Ste Marie d’Helsingborg, de l’autre côté du bras de mer qui sépare le Danemark de l’actuelle Suède. Et avant de terminer sa carrière à partir de 1668 dans une troisième église dédiée à la Vierge, à Lübeck en Allemagne. L'instrument est l'œuvre de Johan LORENTZ (né en Saxe en 1580 et décédé à Helsingor en 1650). L'instrument a été construit entre 1635 et 1641. Il comportait un Grand-orgue de 9 jeux, un Positif de 7 jeux et une pédale de 8 jeux. Il fut modifié par Hans Christoff FRIETZSCH en 1662 et 1663, suivant les prescriptions de BUXTEHUDE. En 1854, la maison MARCUSSEN & Fils d’Åbenraa reconstruisit un orgue neuf de 21 jeux, dans le buffet original, en laissant le Positif de dos inutilisé. En 1960, la maison FROBENIUS & Fils de Birkerød (Danemark) a construit un instrument neuf, toujours dans le même buffet, avec 29 jeux, de style néo-classique. Le facteur a réutilisé le Positif de dos, en refaisant parler les tuyaux de façade de 1641. Toutefois cet orgue ne donna pas entière satisfaction, n’étant pas jugé à la hauteur de sa valeur historique. En 1995, un legs d'importance a permis de reconstruire entièrement l'instrument dans sa forme originale de 1650. Les travaux ont été réalisés, sous la direction de Cor Edskes et de Christian Olesen, par la maison MARCUSSEN & Son d’Åbenraa. Le buffet, la mécanique et la soufflerie à trois soufflets cunéiformes ont été entièrement restaurés ou reconstruits. La tuyauterie a été reconstruite au modèle de la facture de LORENTZ. Les seuls tuyaux originaux sont ceux de la façade du Positif de dos. Cette reconstruction exemplaire s’est achevée en 1998, permettant à ce magnifique instrument de retrouver tout son éclat du 17è siècle.
Pieter Dirksen joue Buxtehude
Pieter Dirksen joue Buxtehude
Paolo Crivellaro joue G. Böhm
Recherche… Recherche…
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany