Entrez dans le monde magique des orgues.
 Page créée le 12/06/2018   Orgue Balzategui (1743) de l’église St Thomas de Haro (Espagne)
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Espagne Région :  La Rioja Ville : Haro Local : Iglesia de Santo Tomás Facteur : Balzategui / Garagalza Année : 1743 / 1800
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour Espagne Retour Espagne
Photos
Autres caractéristiques : 25 jeux - 1 clavier manuel de 54 notes et pédalier 12 marches Clavier divisé au c'/c#' Transmission mécanique des claviers et des jeux Appel des anches Tambour Diapason : La = 415 Hs - Tempérament mésotonique modifié
La construction de l’église St Thomas s’est étendue du début du 16ème siècle jusqu’au début du 18ème. Elle remplaçait une ancienne église qui a été démolie au fur et à mesure que les travaux du nouvel édifice avançaient. La longueur des travaux explique la juxtaposition de styles différents. La partie la plus ancienne est le magnifique portail de style plateresque, situé sur la façade sud, œuvre du sculpteur Felipe Bigarny entre 1512 et 1525. Le chœur et son abside pentagonale très haute ont été érigés vers 1550, dans le style gothique tardif. Puis les travaux de la nef, de style Renaissance, se sont achevés en 1607. Le clocher commencé en 1627 ne sera achevé qu’en 1725, après avoir été endommagé par la foudre en 1717. Ce clocher remarquable a servi de modèles à de nombreuses autres églises dans la région. L’édifice se compose d’une triple nef et d’un chœur central, sans transept. Une grande partie des décors ont été réalisés aux 17ème et 18ème siècles et sont de pur style baroque. Il en est ainsi du retable du chœur réalisé en 1730 et remplaçant un retable de Felipe Bigarny réalisé vers 1520. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1931 et a été restaurée dans les années 1980/1990. En 1642, le chapitre de l’église décida la construction d’un orgue pour la nouvelle église et fit édifier une tribune face au portail principal de Bigarny, sur le côté évangile de la grande nef. L’instrument construit par le facteur BAQUEDANO de Obanos (Navarre), ne sera achevé qu’en 1648. En 1706, l’orgue a été restauré et agrandi par le facteur Francisco de OLITE de Viana (Navarre). L’instrument a reçu de nouveaux jeux, un nouveau sommier de 42 notes, une nouvelle soufflerie et une nouvelle transmission des jeux. Entre 1739 et 1743, le facteur José Antonio BALZATEGUI de Oñate (Pays Basque) a reconstruit l’instrument dans le buffet actuel réalisé par le sculpteur Santiago Del Lamo. L’instrument est quasiment terminé en 1740 mais il manque certains jeux. BALZATEGUI ne reviendra pas et les travaux seront achevés par Felipe de URARTE, facteur de Viana (Navarre). C’est cet orgue, qui ne conserve presque rien de l’orgue de 1648, qui est à l’origine de celui nous admirons aujourd’hui. De 1798 à 1800, l’orgue a été de nouveau reconstruit par le facteur Domingo de GARAGALZA d’Oñate (Pays Basque). Le sommier a été reconstruit avec 54 notes, certains jeux ont été restaurés (Flautado 8’, Violón, Octava, Docena, Quincena, Decinovena, Plein-Jeu, Cymbale; Nasardos 12ª, 15ª y 19ª), d’autres ajoutés (Trompette de Bataille et Flautado 16’). La pédale a été étendue à 12 notes et les basses du Violon 8’ en métal ont été remplacées par des tuyaux en bois. La soufflerie a été reconstruite pour pouvoir alimenter la nouvelle disposition sonore. En 1838, des travaux ont été effectués par le frère Ignacio de BERMEO. L’instrument a été restauré une première fois en 1993 et 1994 par les facteurs Klaus FISCHER et Antón LLAURADÓ de Barcelone (Catalogne). Le buffet, la mécanique et la tuyauterie ont alors été entièrement restaurés. Mais rapidement sont apparus des problèmes récurrents d’alimentation en vent, de chutes de pression, le dysfonctionnement du Flautado 16’ et des problèmes d’accord des anches. Une nouvelle restauration a été effectuée en 2003 par les facteurs Ruben Perez IRACHETA et J. Sergio Del CAMPO (aujourd’hui installé à Otxandio - Pays-Basque). Le buffet a été vidé de sa tuyauterie, le sommier réparé et étanchéisé,  Les tuyaux de Flautado 16’ ont été disposés sur deux sommiers secondaires à l’arrière des tuyaux de Contras de la façade. Cette nouvelle disposition résout les problèmes de fonctionnement de ce registre et permet une meilleure circulation dans l’orgue. Les anches ont été quelque peu modifiées pour faciliter leur accord. Ce magnifique instrument a ainsi retrouvé son caractère originel de 1800 et peut de nouveau exprimer toute sa puissance.
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany