Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 03/11/2013 L’orgue Beckerath (1955) de l’église St Pierre de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Pierre Hauptkirche St Petri Facteur : Von Beckerath Année : 1955 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. L’église St Pierre, l’une des cinq grandes églises luthériennes d’Hambourg, est celle dont l’histoire est la plus ancienne. A cet emplacement, il est fait mention d’une chapelle en bois dédiée à St Pierre et St Paul dès le 9ème siècle, dans le plus vieux quartier de Hambourg où les premières habitations se sont concentrées. La chapelle en bois a dû laisser place à une église en pierres mais on ne sait pas à quelle date. La prospérité de la ville a permis la construction d’une grande église en briques de style gothique à partir de 1310. Elle a été consacrée en 1327. Le clocher commencé en 1342 a été achevé en 1383. Malheureusement le 7 mai 1842, l’église St Pierre fut ravagée par les flammes lors du grand incendie de la vieille ville. L’église fut immédiatement rebâtie par l’architecte hambourgeois Alexis de Chateauneuf, dans le style néogothique rappelant étonnamment l’ancienne église, et inaugurée en 1849. Le clocher de 132 m fut achevé en 1878. L’église a été pratiquement épargnée par les bombardements de juillet 1943. La présence d’un orgue est signalée dès l’année 1360. On sait qu’en 1512 un instrument est construit par les facteurs Harmen STÜVEN et Jacob IVERSAND d’Hambourg. (A qui l’on doit à la même époque l’instrument de la grande église St Jacques). L’instrument est reconstruit et agrandi par le facteur hollandais Hendrick NIEHOFF de Den Bosch. Il ajoute un Positif de dos de 11 jeux, un Positif supérieur de 8 jeux et une pédale de 8 jeux. Entre 1673 et 1678, le facteur Friedrich BESSER de Brunswick (Basse-Saxe) a effectué des travaux. Mais mécontent de sa rémunération, il a laissé l’orgue injouable… En 1688 et 1689 puis en 1692, le facteur Arp SCHNITGER installé à Hambourg depuis 1682 restaure l’instrument. Malheureusement ce joyau disparaitra dans l’incendie de mai 1842. Pendant la reconstruction de l’église, le facteur Johann Gottlieb WOLFSTELLER de Hambourg a été chargé de réaliser un orgue neuf. Celui-ci achevé en 1848 avait 20 jeux sur deux claviers et pédalier, avec quelques jeux réservés. Le buffet était dessiné par Chateauneuf, l’architecte de l’église. Cet instrument s’est très vite avéré insuffisant pour le volume de la nef. En 1852, WOLFSTELLER a ajouté un troisième clavier ainsi qu’une Soubasse 32’ et un Trombone 32’ à la pédale. En 1859, d’autres ajouts furent effectués. En 1884, un nouveau grand-orgue fut commandé à la maison WALCKER, livré en 1885. L’orgue précédent fut vendu à l’église St Thomas de Hambourg-Rothenburgsort. En 1912, l’orgue WALCKER a été restauré par la maison SAUER. L’orgue, après avoir survécu à la deuxième guerre, a été démantelé en 1955 et remplacé par l’instrument actuel. Ce nouveau grand-orgue a été construit par la maison Von BECKERATH d’Hambourg et inauguré en octobre 1955. Cet instrument comprend environ 1.600 tuyaux  de l’orgue WALCKER sur les 4.700 qu’il compte en totalité. En 1991, Von BECKERATH a effectué une révision générale et remplacé la traction électropneumatique des jeux par une transmission électromécanique, avec un combinateur électronique. La Quintadena 16’ du Récit a été remplacée par un Bourdon bouché de 16’, la Trechterregal du Positif de Poitrine par un Hautbois 8’ et la Soubasse 16’ de la pédale a été modifiée en Bourdon bouché 8’. En 2006, grâce à des fonds privés de 750.000 €, la maison Alexandre SCHUCKE de Werder-Havel près de Postdam (D), a effectué une restauration de l’orgue et ajouté un Hintersatz 32’ à la Pédale ainsi qu’un Cromorne 8’ au Positif de dos, une Voix Humaine 8’ au Positif de Poitrine, un Gemshornschwebung 8’ (Lit :”Cor de chamois céleste”) et une Clarine 4’ au Récit. Le Hautbois 8’ de 1991 a été déplacé du Positif de Poitrine au Récit. Ce très bel instrument fort bien restauré a été inauguré en mai 2006 par un récital de l’organiste français Jean GUILLOU. A noter que l’église possède deux autres instruments de Von BECKERATH : l’orgue de chœur (1973) et un Positif dans la chapelle St Martin, ainsi que depuis 2012 un orgue-coffre du facteur hollandais Henk KLOP (Garderen – Pays-Bas). A gauche, l'église St Pierre avant 1842              -           A droite en 1878 L'orgue Wolfsteller (1848-1885) St Pierre avant 1842 et en 1878 L’orgue Wolfsteller (1848-1885) Autres caractéristiques : 66 jeux - 4 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et électromécanique des jeux Accouplements : I/II - III/II - IV/II (1991) - III/I - IV/I - IV/III Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P 3 combinateurs électroniques (Général / Claviers / Pédale) Etoile de clochettes Plenum Appel des anches - Appel des mixtures