Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 23/10/2013 L’orgue Peter (1966) de l’église St Nicolas de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Nicolas Hauptkirche St Nikolai Facteur : Peter Année : 1966 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris On ne peut pas évoquer l’actuelle église St Nicolas dans le quartier Harvestehude, sans revenir à l’ancienne église St Nicolas dans la vieille ville, dont les ruines sont toujours conservées, et qui abrita de 1687 à 1842 un instrument remarquable du célèbre facteur allemand Arp SCHNITGER. L’ancienne église était l’une des cinq Grandes Eglises (Hauptkirchen) luthériennes de la ville, construite à partir de 1240 dans le style gothique germanique, en briques, à l’emplacement d’une chapelle érigée en 1195 et dédiée à St Nicolas. Le clocher construit en 1517 fut détruit par un incendie en 1589 et remplacé par un nouveau qui s’effondra en 1644. La nouvelle tour de l’architecte Peter Marquardt fut achevée dans le style baroque en 1657 et était haute de 128m. Le 5 mai 1842, le grand incendie de la ville se propagea à l’église qui fut entièrement ravagée. De 1846 à 1863 l’église fut reconstruite sur les plans de l’architecte anglais George Gilbert SCOTT, dans le style néo-gothique, utilisant la brique et le marbre de carrare. Le clocher achevé en 1874 avec une hauteur de plus de 147 mètres était le plus haut du monde, du moins jusqu’à l’achèvement du clocher de la cathédrale de Rouen en 1877, avec ses 151m. Le 28 juillet 1943, lors de l’opération alliée « Gomorrhe », l’église fut gravement endommagée sous les bombes, même si la nef et le clocher restèrent debout. Après la guerre il fut décidé de ne pas reconstruire l’ancienne église. La nef a été rasée en 1951, la tour a été classée aux Monuments historiques en 1960, et depuis 1987, le lieu a été sanctuarisé et un mémorial aux victimes de la guerre et de la tyrannie y a été créé. Cet ensemble est visible dans le sud de la vieille ville, sur le boulevard Willy Brandt, à peu de distance de l’église Ste Catherine. Cette ancienne église a abrité l’une des réalisations les plus importantes du facteur Arp SCHNITGER. Ce dernier était arrivé de Stade en 1682 pour s’installer à Hambourg. De 1682 à 1687, il construisit pour St Nicolas un instrument monumental pour l’époque de 67 jeux sur 4 claviers et pédalier. L’orgue de 32 pieds abritait plus de 4.000 tuyaux. A noter que les claviers avaient déjà une première octave complète. En 1702, le célèbre organiste et compositeur Vincent LÜBECK en devient le titulaire et il y restera jusqu’à sa mort en 1740. On note des interventions de SCHNITGER sur l’orgue en 1701 et 1718. Malheureusement l’instrument sera détruit dans l’incendie de l’église le 5 mai 1842. L’église reconstruite en 1863 reçut un instrument de 39 jeux sur 3 claviers et pédalier du facteur Philip FÜRTWANGLER. Cet instrument jugé trop petit fut remplacé en 1891 par un très grand instrument du facteur Ernst RÖVER de Stade, comportant 101 jeux sur 3 claviers et pédalier, avec une transmission entièrement pneumatique. Ce grand-orgue disparaitra sous les bombes le 28 juillet 1943. La nouvelle église St Nicolas a été construite dans le quartier de Harvestehude en 1962, par l’architecte Gerhard LANGMAACK. Ce grand édifice de conception moderne contient de nombreuses références à l’ancienne église détruite. En 1966, le facteur allemand Willi PETER de Cologne a réalisé le grand-orgue actuel qui se situe en tribune sur le côté de la nef. Le design de l’orgue est dû à l’architecte LANGMAACK et il représente une proue de navire. Le buffet repose sur un châssis en acier, accroché au mur porteur de l’église, en raison du poids très important de l’orgue. Ce grand instrument de 60 jeux sur quatre claviers et pédalier est utilisé bien évidemment pour la liturgie mais aussi pour des récitals. En 1988, le facteur Heinz HOFFMANN de Hambourg, successeur de Franz GROLMANN, a effectué un relevage et remplacé la console. En 2004, HOFFMANN a remplacé un jeu de Sextade 4’ au Positif de Dos par une Spitzflöte 8’ (Flûte conique). Hamburg en 1572 - St Nicolas ŕ gauche St Nicolas en 1835 Les ruines de l'ancienne église Composition de l'orgue Schnitger 1687-1842 Le grand-orgue RÖVER 1891-1943 Autres caractéristiques : 63 jeux - 4 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et électromécanique des jeux Accouplements : I/II - III/II - IV/II - IV/III Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P Combinateur Setzer 128 combinaisons Crescendo général Tutti La nouvelle église St Nicolas - quartier de Harvestehude Voir la traduction des jeux d'orgue allemands.