Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 08/01/2013 L’orgue Marcussen (1914) de l’église St Michel de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Michel Hauptkirche St Michaelis Facteur : Marcussen Année : 1914 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Concert - Finale Décembre 2009 Console détachée Klais 2010 Plan de l'église St Michel - Hamburg L’orgue de concert. L’église St Michel possède une deuxième grand-orgue, appelé l'"Orgue de Concert" et construit entre 1912 et 1914 par la firme danoise MARCUSSEN & Fils d'Aabenraa. Il s'agissait d'un instrument de style purement romantique, de 38 jeux sur 2 claviers et pédalier, avec transmission pneumatique des claviers et des jeux. En 1950 et 1951, la maison WALCKER de Ludwigsburg a reconstruit cet instrument en remaniant radicalement son style et sa disposition : cette disposition a été "néo-classisée", un troisième clavier a été ajouté et la transmission électrifiée. Une nouvelle console à trois claviers et pédalier a été construite. Toutefois une bonne partie de la tuyauterie d'origine a été conservée, de même que les sommiers et le buffet. En 2009 et 2010, la maison KLAIS de Bonn et la maison SPÄTH (Freiburger Orgelbau), ont reconstruit l'instrument dans sa disposition originale. Les jeux qui avaient disparu en 1951 ont été reconstruits au modèle d'autres instruments similaires de MARCUSSEN. La traction pneumatique a été rétablie et une console neuve au modèle de l'originale a été reconstruite et positionnée sur la tribune d'orchestre. Certains jeux du Récit possèdent une cinquième octave accouplée. L'orgue ainsi restauré a retrouvé sa sonorité et son caractère d'origine et vient compléter dans un style différent le grand-orgue STEINMEYER de 1962. Il peut d'ailleurs être joué de la nouvelle console à cinq claviers placée sur sa tribune et reliée par une transmission électrique. A voir et écouter dans la même église St Michel : Le grand-orgue (STEINMEYER, 1962) Le "Fernwerk" de la voûte (KLAIS, 2009) L'orgue C.P.E BACH (FREIBURGER Orgelbau, 2010) L'orgue de la crypte (STREBEL, 1917) Autres caractéristiques : 37 jeux - 2 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes Transmission électro-pneumatique des claviers et des jeux Accouplements : II/I (16,8,4') - I/II (16,4') - II/II (16,4') Tirasses : I/P - II/P Accouplements à la console centrale : I/I - I/II - I/III - I/IV - II/I - II/II - II/III - II/IV Tirasses à la console centrale : I/P - II/P