Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 07/01/2013 L’orgue Steinmeyer (1962) de l’église St Michel de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Michel Hauptkirche St Michaelis Facteur : Steinmeyer Année : 1962 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Manuel Gera Alfred Sittard - 1927 décembre 2009 Orgue Walcker !! Console en fenêtre Steinmeyer Console détachée Klais 2010 Le grand-orgue. La grande église St Michel fut bâtie entre 1647 et 1661. En 1750, la foudre provoqua un incendie dévastateur. Elle fut reconstruite entre 1750 et 1762 dans le style baroque. C'était alors la deuxième plus grande église de la ville. Le clocher ne fut achevé qu'en 1786. En 1906, lors de travaux, un nouvel incendie détruisit à nouveau l'édifice. Entre 1906 et 1912, l'église est à nouveau reconstruite d'après les anciens plans mais en utilisant les matériaux modernes, béton et acier. En 1943 et 1945, l'édifice est durement touché par les bombardements. La reconstruction est achevée en 1952 et seuls restent de 1762 les fonds baptismaux et le tabernacle. Dernièrement, entre 1983 et 2009, une restauration importante de tout l'édifice a été réalisée. L'église est si chère dans le cœur des hambourgeois qu'ils l'appellent "Michel". A noter que la dépouille de Carl Philipp Emanuel BACH (1714-1788) repose dans la crypte de St Michel. Aujourd'hui, l'église St Michel ne possède pas moins de cinq orgues:  Le grand-orgue ci-dessous (STEINMEYER, 1962) L'orgue de concert (MARCUSSEN, 1914) Le "Fernwerk" de la voûte (KLAIS, 2009) L'orgue C.P.E BACH (FREIBURGER Orgelbau, 2010) L'orgue de la crypte (STREBEL, 1917) Cette situation est due à la générosité de la Fondation G&L POWALLA BUNNY, (d'une famille de la paroisse), qui a tenu à voir revivre les grandes heures d'orgue de l'église de la période de l'entre deux guerres. Ces grands travaux ont été confiés en 2009, après la restauration de l'édifice, aux maisons SPÄTH (FREIBURGEN Orgelbau) et KUHN de Bonn. Ils ont visé d'une part à restaurer l'ensemble composé du grand-orgue STEINMEYER et de l'orgue de concert  MARCUSSEN, avec le rétablissement d'un Fernwerk comme il existait du temps de l'orgue WALCKER et d'autre part à construire un nouvel orgue de chœur dédié à C.P.E BACH et à restaurer l'orgue STREBEL de la crypte, dédié à Félix MENDELSSOHN. Le premier grand-orgue a été construit par Arp SCHNITGER entre 1712 et 1714. Il s'agissait d'un grand-orgue de 52 jeux sur trois claviers et pédalier. Mais il fut malheureusement détruit dans l'incendie de 1750. De 1762 à 1770, le facteur allemand Johann Gottfried HILDEBRANDT de Dresde, fils de Zacharias, a reconstruit un grand-orgue neuf de 68 jeux sur trois claviers et pédalier. Cet instrument a été reconstruit entre 1839 et 1842 par le facteur Johann Gottfried WOLFSTELLER de Hambourg. L'instrument fut lui aussi détruit dans l'incendie de 1906. En 1909, la maison WALCKER de Ludwigsburg fut chargée de construire le nouveau grand orgue de l'église reconstruite. WALCKER a réalisé son opus 1700 de 163 jeux sur cinq claviers et pédalier (plus de 12.000 tuyaux), avec transmission électro-pneumatique, considéré alors comme le plus grand orgue au monde. Le cinquième clavier faisait jouer un Fernwerk de 17 jeux, situé au-dessus de la voûte de l'église. Le buffet était une reproduction agrandie du précédent instrument d'HILDEBRANDT. L'orgue monumental fut achevé en 1912. Voir sa disposition ci-dessus. En 1917, les tuyaux de façade furent réquisitionnés pour l'effort de guerre. Encore une fois, l'instrument fut quasiment détruit lors des bombardements de 1943. Il fut par la suite démantelé et vendu pour le métal à la maison KEMPER & Fils de Lübeck. Entre 1960 et 1962, après la reconstruction de l'église, la célèbre et ancienne maison STEINMEYER d'Oettingen a construit un grand-orgue neuf de 85 jeux sur cinq claviers et pédalier. Cet instrument néo-classique de très grande qualité possédait à l'origine une traction mécanique des claviers utilisant des petits câbles métalliques. Le buffet d'HILDEBRANDT a été reconstitué avec sa magnifique console en fenêtre centrale. En 2009 et 2010, les maisons Hartwig & Tilmann SPÄTH (FREIBURGER Orgelbau) et la maison KLAIS de Bonn ont entièrement restauré le grand-orgue, en même temps que l'orgue de concert et le Fernwerk. La traction mécanique a été reconstruite avec des vergettes en bois classiques. Une console neuve a été réalisée par KLAIS et placée sur la tribune de l'orgue de concert et qui permet de jouer indépendamment ou simultanément les trois orgues (145 jeux…). La disposition et l'harmonisation de 1962 ont été totalement respectées, eu égard à l'importance de cet orgue comme témoin de la facture STEINMEYER de cette époque. Autres caractéristiques : 86 jeux - 5 claviers manuels de 56 notes et pédalier 32 notes Transmission mécanique des claviers et électro-mécanique des jeux 2 consoles dont une détachée avec transmission électrique Accouplements : I/II - III/II - IV/II - V/II - III/I - IV/I - V/I - IV/III - V/III - V/IV Accouplements 2010 : III/III (16,4') Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P - V/P Combinateur Setzer (par divisions et général) Plan de l'église St Michel - Hamburg L'orgue WALCKER 1912 - Disposition Disposition de l’orgue WALCKER (1912)