Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 09/01/2013 Le “Fernwerk” Klais (2009) de l’église St Michel de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Michel Hauptkirche St Michaelis Facteur : Klais Année : 2009 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Plan de l'église St Michel - Hamburg L'orgue WALCKER 1912 - Disposition Fernwerk - Horn 8' Le FERNWERK…  Il n'y a pas vraiment de traduction française pour cet instrument. Littéralement, ce serait "l'orgue éloigné". Il s'agit en fait d'un concept né de l'imagination sans limite des facteurs de la fin du 19ème, à l'apogée de la facture romantique. L'idée est la suivante : disposer un instrument ou une division d'un orgue dans une pièce située au-dessus de la voûte ou dans la tour du clocher. Le son est amené à travers un tunnel ou un canal de plusieurs mètres de long et de 2 ou 3 mètres de large, vers une ouverture pratiquée dans la voûte de l'édifice. La sonorité en est alors très particulière : d'abord la distance entre la tuyauterie et l'orifice et entre cet orifice et le grand-orgue génère un retard et ce son qui semble tomber de la voûte prend un effet spatial, donne une coloration "mystique" à l'ensemble. Cette nouveauté de l'époque ne pouvait se comprendre que dans un très grand édifice et couplé à un très grand-orgue. Ce qui explique qu'il n'y ait que très peu d'exemples (Passau, Kevelaer, Esslingen ou Hambourg). WALCKER avait construit pour St Michel un Fernwerk en 1912. C'était la cinquième division manuelle de son grand-orgue de 163 jeux. L'orgue et son Fernwerk furent gravement endommagés pendant la seconde guerre mondiale. Lors de la reconstruction par WALCKER de l'orgue de concert en 1951 et du grand-orgue par STEINMEYER en 1962, le Fernwerk ne fut pas reconstruit. Ce n'est que dans le cadre de la grande restauration des orgues de 2009 et 2010, que le projet de reconstruction de ce Fernwerk a pu voir le jour. Cela redonne une valeur historique à l'ensemble et préserve un témoin de cette période particulière du romantisme. La maison SPÄTH (Freiburger Orgelbau) et KLAIS de Bonn ont reconstruit le Fernwerk, non pas à l'identique de la division de WALCKER mais dans le style de cette maison. Le résultat est saisissant, même s'il ne correspond plus vraiment au goût musical actuel. On voit parfaitement l'orifice sonore du Fernwerk au centre de la voûte de l'église. A voir et écouter dans la même église St Michel :     Le grand-orgue (STEINMEYER, 1962) L'orgue de concert (MARCUSSEN, 1914) L'orgue C.P.E BACH (FREIBURGER Orgelbau, 2010) L'orgue de la crypte (STREBEL, 1917) Disposition de l’orgue WALCKER de 1912 dont le Fernwerk Autres caractéristiques : 14 jeux - 1 clavier manuel de 61 notes et pédalier 30 notes Sommier normal : 5 octaves (73 tuyaux) dont la dernière accouplée à la 4ème. Transmission électro-mécanique des claviers et des jeux 1 console détachée + console principale cinq claviers Accouplements : I/I (16,4') Tirasse : I/P Accouplement sur n'importe quel clavier de la console principale Effet : Pluie