Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 09/01/2013 L’orgue Späth (2010) de l’église St Michel de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise St Michel Hauptkirche St Michaelis Facteur : Späth (Freiburger orgelbau) Année : 2010 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Plan de l'église St Michel - Hamburg L’orgue Carl Philipp Emanuel BACH. Depuis 1960, St Michel possédait un petit orgue de chœur construit par le facteur Franz GROLLMANN de Hambourg. Cet instrument n'avait que quatre jeux sur un clavier et pédalier en tirasse. Il était placé entre le chœur et l'entrée de la sacristie et devait être déplacé. Lors de la restauration des orgues de l'église en 2009 et 2010, il a été possible de le remplacer par un orgue plus grand, placé sur la tribune sud, face à l'orgue de concert MARCUSSEN. L'ancien orgue GROLLMANN a été déplacé dans une salle de la paroisse. La construction de ce nouvel orgue a été réalisée par la maison Hartwig & Tilmann SPÄTH (FREIBURGER Orgelbau) en 2010. Le buffet moderne reprend les formes arrondies de son vis-à-vis. La disposition est typique de la facture baroque. Le nouvel orgue est dédié au célèbre compositeur Carl Philipp Emanuel BACH, fils de Jean-Sébastien BACH et filleul de Georg Philpp TELEMANN auquel il succéda comme cantor à Hambourg et que l'on appelle couramment le "BACH de Hambourg". C.P.E BACH a en effet longtemps vécu à Hambourg et il y mourut. Il est enterré dans la crypte de l'église St Michel. L'orgue BACH est indépendant du grand ensemble formé par l'orgue STEINMEYER, l'orgue de concert MARCUSSEN et le nouveau Fernwerk KLAIS. Il est destiné à accompagner la liturgie et est utilisé pour des récitals de musique d'orgue baroque. L'orgue C.P.E BACH a été inauguré en novembre 2010. A voir et écouter dans la même église St Michel :   Le grand-orgue (STEINMEYER, 1962) L'orgue de Concert (MARCUSSEN, 1914) Le "Fernwerk" de la voûte (KLAIS, 2009) L'orgue de la crypte (STREBEL, 1917) Autres caractéristiques : 13 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P Orgue CPE Bach Décembre 2010