Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 15/10/2013 L’orgue Flentrop (2013) de l’église Ste Catherine de Hambourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Hamburg Ville : Hamburg Local : Eglise Ste Catherine Hauptkirche St Katharinen Facteur : Flentrop Année : 2013 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris L’église Ste Catherine est l’une des cinq grandes églises luthériennes de Hambourg. Elle est située au bord de l’Elbe, au sud de la vieille ville. La première mention de l’église remonte à 1256. Elle fut reconstruite dans le style gothique à trois nefs vers 1450. Le toit et le clocher baroque datent de 1657. L’église Ste Catherine fut presque entièrement détruite sous les bombardements du 30 juillet 1943. La reconstruction a été réalisée entre 1950 et 1957. Depuis 2007 un vaste programme de restauration des murs et du clocher est en cours. L'orgue historique vers 1940 Disposition de 1721 Disposition de 1721 L’ancien orgue vers 1940 Cliquer pour agrandir Ste Catherine possède un orgue depuis le début du 15ème siècle, qui sera réparé en 1433 et restauré avant 1520 par Martin DE MAARE. Vers 1534, un nouvel orgue est construit, peut-être par un facteur du nom de Hans STELLWAGEN. L’instrument est modifié et agrandi à plusieurs reprises au cours du siècle, notamment en 1542 par Gregorius VOGEL de Hambourg, en 1551 par NIEHOFF et JOHANSEN de Den Bosch et en 1587 par Hans SCHERER de Hambourg. En 1606, Hans SCHERER Le Jeune de Hambourg reconstruit l’instrument avec 44 jeux sur 3 claviers. En 1636, Gottfried FRITZSCHE de Hambourg restaure l’orgue et ajoute une quatrième division de Positif de poitrine comportant 7 jeux, portant ainsi la disposition à 51 jeux sur quatre claviers et pédalier. Il s’agit alors vraisemblablement du tout premier orgue au monde doté de quatre claviers. L’organiste titulaire en fut à cette époque le célèbre compositeur Heinrich SCHEIDEMANN, en poste pendant 30 ans, jusqu’à sa mort en 1663. Vers 1645, le facteur Friedrich STELLWAGEN de Lübeck effectue des réparations. En 1674, le facteur Friedrich BESSER de Braunschweig ajoute six nouveaux jeux et le facteur Joachim RICHBORN de Hambourg un jeu de Principal 32’ à la pédale. L’instrument compte alors 58 jeux. En 1701, Jean-Sébastien BACH rend visite au célèbre organiste et compositeur Johann Adam REINCKEN qui fut titulaire de Ste Catherine pendant 60 ans, de 1663 à sa mort en 1722, à l’âge de 99 ans... JS BACH reviendra voir le vieux maître en 1720, lorsqu’il postulait lui-même pour le poste de titulaire à l’église St Jacques. C’est à cette occasion qu’il composa et joua devant REINCKEN sa fameuse Fantaisie et Fugue en Sol mineur, BWV 542. Vers 1741, l’orgue est entretenu par Johann Dietrich BUSCH d’Itzehoe. En 1836 et 1869, des travaux sont effectués par la famille WOLFSTELLER de Hambourg. En 1906 une restauration est effectuée par Paul ROTHER de Hambourg. En 1918, Paul ROTHER remplace le Principal 32’, le Posaune 16’ et la Soubasse 16’ de la pédale. Le 31 juillet 1943, l’orgue historique est presque entièrement détruit par les bombardements. Seuls 520 tuyaux pourront être sauvés. En 1962, la maison KEMPER et Fils de Lübeck construit un grand orgue neuf de 75 jeux sur quatre claviers et pédalier, dans lequel sont incorporés 17 jeux avec les 520 tuyaux sauvés de l’orgue historique. La transmission des claviers est mécanique et celle des jeux électromécanique. En 1988, la maison VON BECKERATH de Hambourg restaure l’orgue, remplace la traction et les claviers et effectue une nouvelle harmonisation. En 2005, le projet du nouvel « orgue BACH » est initié et la construction en est confiée à la maison hollandaise FLENTROP de Zaandam en 2007. Il s’agit de reconstruire l’orgue historique dans sa disposition de 1720. En 2007, l’orgue KEMPER est démantelé et vendu à l’église des jésuites St Ignace de Loyola à Jastrzębia Góra en Pologne. Il y a été reconstruit dans un nouveau buffet par le facteur Michała KLEPACKI. En 2009, FLENTROP a achevé la première tranche du projet avec le Positif de dos, inauguré le 12 avril 2009 par un concert d’Andréas FISCHER. L’orgue complet a été achevé au printemps 2013 et inauguré le 9 juin par un récital d’Andréas FISCHER, Pieter van DIJK et Wolfgang ZERER. Les anciens tuyaux présents dans l’orgue de KEMPER ont servi de modèle à FLENTROP pour reconstituer la tuyauterie suivant leur facture des 17ème et 18ème siècles et en reprenant l’exacte disposition de l’orgue , telle que rapportée par MATTHESON en 1721. Trois jeux historiques du 18ème et 19ème siècle ont été incorporés à l’ensemble, ce qui porte la disposition à 61 jeux. Le buffet est une copie de l’orgue historique, d’après les dessins et photos d’avant 1943. Les sculptures ont été réalisées dans l’atelier de Christiane SANDLER à Augsbourg. Cette réalisation exemplaire s’est élevée à environ 3,2 millions d’euros. (1) jeux ajoutés (18/19ème) - (2) : ancien Bärpfeife 8' Autres caractéristiques : 61 jeux - 4 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : III/II - IV/II - IV/III Tirasse : I/P 8 soufflets cunéiformes Diapason : La = 465 Hz - Tempérament Bach-Kellner Transposition 415 et 440Hz au Positif de poitrine Carillon - 2 étoiles de clochettes - Timbales - Coucou Voir l’orgue de choeur KLEUKER - 1984 Voir la traduction des jeux d'orgue allemands.