Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 03/05/2021 L’orgue Daldosso (2003) de l’église Saint-Pierre de Guignicourt (02)
Pays : France Région : Hauts-de-France Départ : Aisne Ville : Guignicourt (Villeneuve-sur-Aisne) Local : Eglise Saint-Pierre Facteur : Daldosso Année : 2003
Passion, Découvertes, Partage....
Historique
Disposition
Carte
Photos
Cliquer
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche…
Cette église a été construite au 12ème siècle et achevée au 13ème siècle par les moines d’Evergnicourt (Aisne), de la congrégation belge de Saint-Hubert. Cet édifice témoigne de la transition des styles roman et gothique. L’édifice se compose d’une large nef avec deux bas-côtés, d’un transept et d’une abside terminée par un chevet pentagonal. A l’origine, le chœur et la nef étaient simplement couverts de la charpente apparente. Une tour carrée surmontée d’un petit clocher s’élève au-dessus de la croisée du transept. L’église eut à souffrir de la guerre de Trente Ans et de la Fronde au milieu du 17ème siècle. Dans la seconde moitié de ce siècle la nef a été reconstruite et le chœur a été restauré. En 1856, la nef et le chœur ont été voûtés d’ogives, grâce à un don de Napoléon III. L’édifice subit de graves dommages pendant la première guerre mondiale. L’église fut classée aux Monuments Historiques en 1921 puis reconstruite en 1931 et 1932. La façade et le portail ont été reconstruits dans le style Art Déco, ce qui ne plut guère aux paroissiens de l’époque. Il n’y a pas de traces d’un orgue précédent dans cette église, sinon celle d’un harmonium. En 1992, deux paroissiens ont œuvré pour la construction d’un orgue neuf, puis en 1999 l’association des Amis des Orgues a été créée. Entre 2001 et 2003, le facteur Jean DALDOSSO de Gimont (Gers) a construit ce très bel instrument. L’orgue a été construit dans les ateliers de Gimont puis installé et harmonisé dans l’église Saint-Pierre en 2003. Il est placé au sol sous la rosace du transept nord Il s’agit d’un instrument de style classique français de 17 jeux sur deux claviers et pédalier, avec des transmissions mécaniques. Sa particularité est d’utiliser la technique des jeux baladeurs. Les 14 jeux des claviers manuels sont appelés par des tirants horizontaux à trois positions : 1er clavier – muet – 2ème clavier. Un jeu ne peut être appelé à la fois sur les deux claviers, sauf à utiliser l’accouplement. Les claviers sont divisés et la coupure est réglable soit à si/do soit à do/do#, ce qui permet d’utiliser sur un même clavier deux jeux différents à main gauche et à main droite. Le buffet comporte trois tourelles et deux plate-faces intermédiaires. Ces plate-faces sont divisées en deux parties dont les tuyaux sont inversés. La console est en fenêtre centrale du buffet, derrière une rambarde. Le buffet est décoré par des sculptures dorées. L’orgue a été inauguré en septembre 2003. Voir le site de l’Association.
Autres caractéristiques : 17 jeux - 2 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Claviers divisés à b'/c’ ou c'/c#' Jeux baladeurs entre 1er et 2ème clavier Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P (8,4') Tremblant doux Rossignol
Orgues en France et dans le monde.
Recherche… Recherche…
Ghislain Leroy JS Bach BWV 564
Photo : Association des Amis de l'Orgue Photo : Association des Amis de l'Orgue