Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 17/09/2016 L’orgue Debierre (1899) de l’église Notre-Dame de Granville (50).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Basse-Normandie Départ. : Manche Ville : Granville Local : Eglise Notre-Dame Facteur : Ingoult / Ménard / Debierre Année : 1668 / 1855 / 1899
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
Une première chapelle fut érigée à cet emplacement au 12ème siècle, après que des pêcheurs eussent ramené dans leurs filets une statue d’une Vierge à l’Enfant en 1113. L’église fut rebâtie après 1440 par les anglais qui avaient pris possession de la région et construisaient les remparts en pierre de granit des iles Chausey. Les anglais furent vite chassés par les français, mais les travaux se poursuivirent. Il reste de cette époque les deux premières travées du chœur et la tour du clocher. L’église fut reconstruite et agrandie au cours du 17ème siècle. Le chœur fut reconstruit avec son déambulatoire entre 1628 et 1641. La nef a été reconstruite entre 1643 et 1655, quant aux chapelles St Clément et Notre-Dame du Cap-Lihou, elles datent de 1676 et 1688. La façade occidentale a été érigée en 1767 et la nouvelle sacristie en 1771. A noter une statue de la Vierge en pierre de Caen qui remonte au 15ème siècle, un tableau de l’Assomption de la Vierge de 1712, inspiré de Rubens et un tableau de Bonneville de 1787, la Pêche miraculeuse. Le mobilier en bois date également du 18ème siècle. Le maître-autel du 18ème siècle en marbre polychrome provient d’un ancien couvent des Cordeliers et les magnifiques vitraux ont été réalisés entre 1954 et 1978 par le maître verrier Jacques Le Chevalier. A voir également les fonds-baptismaux du 17ème siècle avec leur cuve en marbre rouge et leur couvercle en cuivre de Villedieu-les-Poëles (Manche) où fut baptisé le célèbre couturier Christian Dior en août 1908. Le magnifique buffet et sa tribune remontent à l’instrument construit par le facteur Robert INGOULT de Cherbourg (Manche) entre 1660 et 1668. L’orgue a été remanié et agrandi à plusieurs reprises au 18ème et au 19ème siècle. En 1855, le facteur Pierre MENARD de Coutances (Manche) a reconstruit l’instrument, surement dans un style de transition (classique-romantique). De 1896 à 1899, la maison DEBIERRE de Nantes (Loire-Atlantique) a restauré l’orgue et a ajouté une division de récit symphonique. La console, le pédalier, les sommiers de Récit et de pédale datent de cette époque. En 1928, le facteur Georges GLOTON, successeur de DEBIERRE, a réalisé des travaux sur l’instrument. La ventilation électrique date vraisemblablement de cette intervention. En 1956, la maison BEUCHET-DEBIERRE de Nantes a effectué un relevage. L’orgue a été classé aux Monuments Historiques pour son buffet et la tribune en 1981 et pour sa partie instrumentale en 1989. L’instrument a été restauré en 1995 par le facteur Claude MADIGOUT de Nalliers (Vendée). On peut penser qu’il s’agit d’une restauration dans la disposition existante. Toute communication éclairée sur l’historique précis de cet orgue sera la bienvenue…
Autres caractéristiques : 34 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : II/I - III/I Tirasses : I/P - II/P - III/P Appels des anches : I - II (Cromorne) - III