Orgues en France et dans le monde.

Retour Angleterre       Retour tous pays                                             Historique          Photos

Gloucester    (GB)

St Peter & Holy Trinity Cathedral

Hill, Norman & Beard, 1971


Composition :

I. Choir II. Great III. Swell expressif   IV. Positif  Pedal 
         
Stopped Diapason 8' Gedecktpommer 16' Chimney Flute 8' Gedecktpommer 8' Flûte 16'
Principal 4' Open Diapason 8' Salicional 8' Spitzflute 4' Principal 16'
Chimney Flute 4' Open Diapason 8' Celeste 8' Nazard 2 2/3' Subbass 16'
Fifteenth 2' Spitzflute 8' Principal 4' Doublette 2' Quint 10 2/3'
Sesquialtera 1 1/3'-4/5' II Bourdon 4' Open Flute 4' Tierce 1 3/5' Octave 8'
Nazard 1 1/3' Prestant 4' Nazard 2 2/3' Septième 1 1/7' Stopped Flute 8'
Mixture 1/2'-1/3'-1/4' III Octave 4' Gemshorn 2' Cimbel 1/2'-1/4'-1/6' III Tierce 6 2/5'
Cremona 8' Stopped Flute 4' Tierce 1 3/5' Tremulant Septième 4 4/7'
Tremulant  Flageolet 2' Mixture 1'-2/3'-1/2'-1/3' IV   Choral Bass 4'
  Quartane 2 2/3'-2' II Cimbel 1/4'-1/6'-1/8' III   Open Flute 2'
  Mixture 1 1/3'-1'-2/3'-1/2' IV-VI Fagotto 16'   Mixture 1 1/3'-1'-2/3'-1/2' IV
  Cornet (TC) IV Trumpet 8'   Bombarde 32'
  Posaune 16' Hautboy 8'   Bombarde 16'
  Trumpet 8' Vox Humana 8'   Trumpet 16'
  Clarion 4' Tremulant    Shawm 8'

Autres caractéristiques :
59 jeux - 4 claviers manuels de 58 notes et pédalier 32 notes
Traction électrique des claviers et des jeux
Accouplements : SW/GT, CH/GT, Pos/GT, SW/CH, Pos/CH
Tirasses : GT/PED, SW/PED, CH/PED, Pos/PED
8 combinaisons générales et combinaisons par clavier
Combinateur électronique : 384 combinaisons générales et 16 niveaux par division
Séquenceur
Cymbelstern


Haut de page


Historique :



Il y eut certainement des orgues bien avant la première mention que l'on retrouve dans les archives, sous la forme d'une simple note, en 1515, lors de la nomination d'un certain John TUCKE au poste d'organiste.

Aucune autre mention n'est faite jusqu'en 1616 au moment où William Laud est nommé Doyen. Il était amateur d'orgues, il se préoccupa dès sa nomination de l'état de l'orgue de la cathédrale. Il trouva un instrument très délabré et le fit  réparer par Thomas BULL en 1635.

En 1640, un nouvel instrument est fabriqué par Robert DALLAM. Cet instrument ne fut pas très longtemps en place car la Guerre Civile se déclara.

En 1661, l'instrument fut vendu à Sheriff Yates, de Bristol, mais les autorités purent le racheter, au cours de la période de la Restauration, et le faire réinstaller par le facteur Robert TAUNTON. Trois ans après, l'instrument fut vendu à M. Deare, organiste à la cathédrale de Bristol, probablement pour être installé à cet endroit.

La raison de cette vente était la fabrication d'un tout nouvel instrument par Thomas HARRIS. Le contrat fut signé en 1663 pour un montant de 400£. L'instrument fut inauguré en décembre 1665.

Successivement cet instrument réparé par Bernard SMITH en 1687, par Christopher SMITH en 1705-7, par Abraham JORDAN en 1708, par Thomas SWARBRICK en 1720, par John SNETZLER en 1757, par John AVERY en 1772 et 1787, par Robert et William GRAY en 1789, par John CORFIELD en 1814, par TRAHORNE en 1823, par FLIGHT & ROBINSON en 1828 et par FLIGHT & BARR en 1829. D'importants ajouts et améliorations one été exécutés par J.C. BISHOP en 1830.

Lorsque le jubé séparant la nef du choeur sur construit en 1819, il apparaît certain que peu de temps après, l'orgue y fut déménagé de sa position originale qui était sur une tribune de côté sud du choeur et projetant à l'envers vers le transept sud.

Une reconstruction complète fut réalisée en 1847 par Henry WILLIS qui venait tout juste de s'établir à son compte et qui considérait cette commande comme un « tremplin vers la renommée ». Parmi les travaux qui coûtèrent 400£, il ajouta une toute nouvelle division de Swell avec 12 jeux. Après cette reconstruction, l'instrument possédait 28 jeux répartis sur 3 claviers manuels et pédalier.

En 1888, l'orgue fut agrandi et modernisé par Henry WILLIS au montant de 1 000£. Le console, jusqu'ici placée du côté est de l'instrument, fut enlevée et placée du côté sud; une modification qui permettait à l'organiste de visualiser et d'entendre ce qui se passait dans la nef. Les divisions du Great, Swell et Pedal reçurent une traction pneumatique alors que la division du Choir conserva sa traction mécanique. L'instrument de 33 jeux fut inauguré le 10 janvier 1889.

Un nouvel agrandissement fut exécuté par Henry WILLIS & Son en 1898, pour un montant de 609£, alors que quatre nouveaux jeux, qui avaient été préparés lors de l'intervention de 1888, furent ajoutés de même qu'un quatrième clavier manuel (Solo) avec ses quatre jeux. L'instrument possédait alors 37 jeux.

Quoiqu'un ventilateur électrique ait été installé en 1907, il n'y eut aucune modification jusqu'en 1920 où les facteurs HARRISON & HARRISON furent chargés de complètement reconstruire l'instrument. Le coût total de cette opération fut défrayé par Sir James et Lady Horlick. L'inauguration eut lieu le 19 novembre 1920 et l'instrument possédait alors 50 jeux incluant trois emprunts et quatre extensions.

En 1947, l'instrument fut nettoyé et rénové par un facteur inconnu. Le diapason fut alors élevé à A=452Hz.

L'un des grands mérites de la reconstruction conçue en 1971 par DOWNES & SANDERS et exécutée par HILL, NORMAN & BEARD fut de regrouper l'instrument complet à l'intérieur du buffet placé sur le jubé séparant la nef du choeur. Aucun élément de l'instrument ne devait être placé sur les tribunes avoisinantes comme ce fut le cas dans le passé, et ce faisant, une sonorité totalement concentrée devenait possible. Afin d'atteindre un objectif de cette reconstruction qui était d'atteindre une disposition bien rangée de la tuyauterie, une réorganisation majeure de l'intérieur du buffet dut être réalisée. Un plafond a été installé sur le buffet.

Les facteurs NICHOLSON & Company, de Worcester, fut sélectionnée en 1999 par le Doyen et la Chapitre pour exécuter une restauration complète de l'instrument. L'intention était de maintenir l'intégrité de l'instrument tel que conçue par Ralph DOWNES et John SANDERS en 1971 en adoptant une structure sonore plus classique. Cette reconstruction avait été très controversée mais elle s'était avérée très avant-gardiste et l'une des meilleures réalisations des années 1970.
Voici un résumé des travaux exécutés durant la période d'avril à octobre 1999:

o    La traction électromagnétique ingénieuse, conçue en 1971 par John NORMAN, a été complètement restaurée en utilisant les composantes les plus         modernes et les plus silencieuses.
o    Les sommiers ont été rénovés.
o    La tuyauterie a été nettoyée et complètement réglée à nouveau.
o    Un nouveau système électronique de transmission a été installé.
o    Un système MIDI, basé sur un ordinateur compatible IBM, sera inclus à une date ultérieure.
o    La technologie de la console a été modernisée pour inclure un séquenceur, 384 niveaux de combinaisons générales, 64 niveaux de combinaisons           par division, une pédale divisée, etc.
o    Les tirants de jeux ont reçu de nouveaux solénoïdes.
o    Une combinaison Octave basse a été ajoutée au Swell.
o    Une nouvelle Bombarde 32' a été placée à l'intérieur du buffet avec des résonateurs de demi-longueur pour l'octave basse.
o    La division de pédale a reçu un nouveau Cornet divisé 32', à la Cavaillé-Coll. Il comprend une Quint 10 2/3', une Tierce 6 2/5', et une Septième 4 4/7'       (grosses tailles, en métal, harmonisé au tempérament mésotonique avec très peu d'harmoniques et placé sur un nouveau sommier à l'intérieur du             buffet).
.
o    Le toit du buffet a été enlevé permettant ainsi à la voûte de la nef de jouer un rôle de réflecteur sonore de façon à augmenter la puissance et la rondeur de l'instrument.



Haut de page


Photos :

Gloucester St Peter & Holy Trinity Cathedral   Gloucester St Peter & Holy Trinity Cathedral

Gloucester St Peter & Holy Trinity Cathedral   Gloucester St Peter & Holy Trinity Cathedral


Haut de page    Retour Angleterre    Retour tous pays