Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 02/01/2014 L’orgue Schnitger (1699) de l’église St Cyprien et Cornelius de Ganderkesee  (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Basse-Saxe Ville : Ganderkesee  Local : Eglise St Cyprien & Cornelius St Cyprian & Cornelius Kirche Facteur : Schnitger / Lorenz Année : 1699 / 2005 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. Cette région a été évangélisée par les premiers missionnaires chrétiens dès le milieu du 8ème siècle. L’église actuelle a été construite au début du 15ème siècle, mais elle intègre des éléments d’un édifice précédent, notamment la tour romane du 12ème siècle et les fonds baptismaux en granit du 13ème siècle. En 1699, l’orgue a été construit par Arp SCHNITGER de Hambourg, avec 16 jeux sur deux claviers et pédalier en tirasse, sur une tribune nouvellement construite à cet effet. Le facteur Otto Dietrich RICHBORN, qui était alors ouvrier de SCHNITGER, a participé à la réalisation de l’orgue. Le buffet du grand-orgue d’origine est typique des réalisations du maître, avec une tour polygonale centrale, deux tourelles triangulaires latérales et deux plate-faces à deux étages entre les tourelles. Le Positif de poitrine est caché derrière des motifs de feuille d’acanthe et de volutes. En 1760, le facteur Johann Heinrich KLAPMEYER d’Oldenbourg, a ajouté une division de pédale dotée de six jeux. Le buffet a été agrandi dans le style de SCHNITGER avec deux tourelles polygonales latérales et deux plate-faces reliant les tourelles du grand- orgue. En 1766, le buffet a reçu sa couleur rouge et les décors extérieurs ont été plaqués à l’or. En 1819 et 1820, le facteur Gerhard Janssen SCHMID d’Oldenbourg a remplacé les soufflets, refait l’alimentation en vent et il a remplacé la Mixture de la pédale par une Soubasse 16’. En 1889 et 1890, son petit-fils, Johann Martin SCHMID a effectué d’autres modifications de la disposition. En 1929, Karl KEMPER de Lübeck a placé un ventilateur électrique. En 1934 et 1935 puis en 1948, la maison d’Alfred FÜHRER de Wilhelmshaven (Basse-Saxe), a effectué des travaux visant à rétablir la disposition originale. Au grand-orgue , la Trompette 8’ a été reconstruite, le Bourdon 16’ a été modifié en Quintadena 16’, la Fugara 8’ a été remplacée par une nouvelle Flûte en bois 2’, la Quinte 2 2/3’ a été décalée en Quinte 1 1/3’ et la Mixture modifiée en IV-VI rangs. Au Positif le Salicional 8’ a été remplacé par une Sifflote 1 1/3’ et la Scharff III manquante a été reconstruite. A la pédale une Soubasse 16’ a été reconstruite ainsi que la Mixture IV et le Cornet 2’. Ces travaux s’inscrivaient dans le mouvement de la réforme de l’orgue initiée depuis les années 1920. En 1958, le facteur Gustav BRÖNSTRUP de Hude (Schleswig-Holstein) a remplacé la Quinte 1 1/3’ du grand-orgue par une Quintcimbel III et a construit une Flûte forestière 2’ à la place de la Quinte 2 2/3’. En 1966, la maison FÜHRER est de nouveau intervenue pour restaurer l’orgue dans sa disposition originale à l’exception de la Soubasse 16’ à la place de la Mixture de pédale, et de la Mixture IV du grand-orgue à la place de la Mixture IV-VI. Cette restauration s’avérant insuffisante, la maison FÜHRER a entrepris en 2003 une nouvelle tranche de travaux. Toutefois les difficultés de la maison FÜHRER ne lui ont pas permis de mener à bien ces travaux qui ont été repris par son successeur, la maison Heiko LORENZ. Cette dernière tranche, menée sous la supervision d’Harald VOGEL, a vu la reconstruction de tous les registres postérieurs à 1760, dans le style de la facture de SCHNITGER. Les trois soufflets cunéiformes ont été également reconstruits et la console restaurée. La restauration achevée en septembre 2005 par LORENZ a redonné à ce précieux instrument historique toute la richesse sonore propre à son illustre concepteur. Autres caractéristiques : 22 jeux - 2 claviers manuels de 45 notes et pédalier 25 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I à tiroir Tremblant général 3 soufflets cunéiformes Diapason : La = 462 Hz - Tempérament mésotonique