Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 20/09/2009 modifiée le 25/09/2012   L’orgue Nitrowski (1685) de la cathédrale de l’Assomption de Frombork (Pol).  Orgues en France et dans le monde. Pays : Pologne Région :  Varmie-Mazurie Ville : Frombork Local : Cathédrale de l’Assomption Katedra Wniebowzięcia NMP Facteur : Nitrowski / Kemper Année : 1685 / 1935 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Concert inaugural 2008 41è Festival International    Cette basilique-cathédrale a été construite entre 1330 et 1388. Elle est exceptionnelle d’une part par ses dimensions et surtout parce qu’elle est fortifiée, entourée de murailles et de tours. Par contre elle n’a pas de clocher. Elle a été restaurée et embellie au fil des siècles. Elle abrite les restes de Nicolas COPERNIC (1473-1543) qui vécut une partie de sa vie à Frombork comme chanoine et où il y écrivit son traité sur les « Révolutions des objets célestes ». La cathédrale possédait un orgue dès le début du 16ème siècle mais il fut détruit lors de l’invasion suédoise au 17ème siècle (1626-1629). Le buffet exceptionnel que l’on admire toujours remonte à l’orgue construit par Daniel NITROWSKI de Gdansk entre 1683 et 1685. Les polychromes et les dorures du buffet sont l'œuvre de Jerzy PIEPER de Lidzbark. L'instrument avait 27 jeux sur trois claviers et pédalier. Malheureusement l’orgue présentera rapidement de nombreux défauts et devra être régulièrement réparé. En 1702, le facteur STANISZEWSKI a effectué des travaux. D’autres travaux sont signalés en 1715, 1750, 1758 (Adam Horatio CASPARINI de Königsberg), et plus récemment en 1930 (Bruno GOEBEL de Königsberg). En 1934 et 1935, le facteur Emanuel KEMPER de Lübeck a reconstruit l’orgue, avec une transmission électromécanique et de nouveaux sommiers. La soufflerie et l’alimentation en vent ont été refaites. Le grand-orgue comptait alors 35 jeux sur trois claviers et pédalier. Une grande partie du matériel sonore historique fut très heureusement conservée. Curiosité : KEMPER a rajouté un jeu de trompette espagnole en chamade. Dans le même temps, KEMPER a construit l'orgue de chœur avec 13 jeux et transmission électromécanique. Une console détachée placée dans le chœur a été construite avec cinq claviers et pédalier pour jouer les deux orgues. L’orgue de chœur est joué sur les claviers IV et V et sur la pédale). Pendant la deuxième guerre mondiale, la ville, l'édifice et les orgues ont été sérieusement endommagés. De 1960 à 1966, différents facteurs dont Joseph SIANKO, TRUSCZCZYNSKI, SOBIECHOWKI, BIERNACKI ont effectué des travaux de réparations tant sur le grand-orgue que sur l'orgue de chœur. En 1970, la firme KAMINSKI de Varsovie a fait une révision générale des instruments. L'orgue compte alors 49 jeux au grand-orgue et 16 jeux à l'orgue de chœur. Les deux orgues sont couplés. En 1979, l'orgue est restauré par KAMINSKI qui remplace la console et réharmonise l'instrument. Il faut noter que l’orgue comporte toujours un nombre important de jeux et de tuyaux de 1685. Son harmonisation fort bien réalisée et son buffet remarquable en font un instrument apprécié non seulement des auditeurs mais aussi des interprètes du monde entier. Un Festival International de Musique d’Orgue est organisé tous les étés en plus des concerts dominicaux. Autres caractéristiques : 49 jeux - 4 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission électrique des claviers et des jeux Accouplements : I/II - III/II - IV/II - III/I Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P Appel tutti Crescendo Animation anges et étoiles Grand-orgue : Orgue de choeur : Autres caractéristiques : 16 jeux - 2 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Joués sur les claviers IV et V et pédale du grand-orgue Transmission électromécanique des claviers et des jeux Voir la traduction des jeux polonais.