Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 05/03/2014 L’orgue de choeur Silbermann (1719) de la cathédrale Ste Marie de Freiberg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Freiberg Local : Dom St Marien Cathédrale Ste Marie Facteur : Silbermann G. Année : 1719 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. Cet orgue a été construit en 1718 et 1719 par Gottfried SILBERMANN pour l’ancienne église St Jean, qui était la chapelle de l’Hôpital St Jean, situé hors les murs. C’était son troisième instrument pour FREIBERG, après celui de Ste Marie (1714) et celui de St Jacques (1717). Il s’agit d’un instrument à un clavier manuel et pédale indépendante. Par rapport au contrat conclu en 1718, SILBERMANN livra un jeu de Trompette 8’ supplémentaire à la pédale. Ce jeu diffère de ses autres jeux équivalents dans la mesure où les gorges métalliques sont recouvertes de cuir et les résonateurs sont en bois. Le buffet a été peint et doré en 1720 par Johann Christian BUTZÄUS. En 1773, l’instrument a été restauré par le facteur Adam Gottfried OEHM, qui avait repris les ateliers de SILBERMANN à Freiberg. En 1857, le facteur Karl TRAUGOTT de Dippoldiswalde (Saxe) a effectué des travaux d’entretien et des réparations. Une tirasse a été ajoutée et l’harmonisation refaite au tempérament égal. Le pédalier a été changé et les soufflets remplacés par un réservoir. Dans les années 1930, l’église St Jean était dans un piteux état et menaçait de s’effondrer. A l’instigation du cantor de la cathédrale Ste Marie, Arthur EGER, et du maire de FREIBERG de l’époque, Werner Hartenstein, l’orgue a été démonté en 1938 et remonté sur le jubé de la cathédrale par le facteur EULE de Bautzen. L’instrument a été restauré mais a subi des modifications avec notamment l’ajout de 1er Do# et une réharmonisation au diapason moderne de 440 Hz. L’orgue a été consacré en février 1939. En 1997, l’instrument a été restauré par la maison JEHMLICH de Dresde, sans modification du diapason de 1939 ni du tempérament de 1857. En 2013, l’orgue a fait l’objet d’une petite révision effectuée par JEHMLICH de Dresde, notamment pour lutter contre un champignon qui se répandait dans tout l’instrument. La tuyauterie et les pièces en bois ont été nettoyées et traitées et l’alimentation en vent a été contrôlée. Ce petit orgue de chœur, dont la mécanique et la tuyauterie sont historiques, complète parfaitement le grand-orgue de tribune. Voir le grand orgue SILBERMANN (1714) Autres caractéristiques : 14 jeux - 1 clavier manuel de 49 notes et pédalier 25 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Tirasse : I/P Tremblant général Diapason : La = 440 Hz - Tempérament égal Voir la page des orgues de G. Silbermann