Orgues en France et dans le monde.

Retour Allemagne       Retour tous pays                          Jeux allemands        Historique        Photos

Frankfurt am Main  (D)

Justinus kirche


Kuhn, 1998


Composition :

I. Positif de dos  II. Grand Orgue III. Echo Pédale
       
Principal 8' Bourdon 16' Bourdon 8' Violonbass 16'
Bourdon 8' Principal 8' Flöte 8' Subbass 16'
Quintatön 8' Hohlflöte 8' Salicional 8' Praestant 8'
Praestant 4' Viola du Gamba 8' Gemshorn 4' Gedackt 8'
Gedacktflöte 4' Coppel 8' Traversflöte 4' Quinte 5 1/3'
Nasard 2 2/3' Octave 4' Waldflöte 2' Octave 4'
Flageolet 2' Rohrflöte 4' Echocornet III 2 2/3' Bombarde 16'
Terz 1 3/5' Quinte 2 2/3' Basson-Hautbois 8' Posaune 8'
Sifflet 1' Superoctave 2' Vox humana 8' Clarine 4'
Mixtur III-IV 1 1/3' Mixtur IV-V 2' Tremulant  
Sordun 16' (*) Cornet V 8'    
Cromorne 8' Trompete 8'    
Tremulant Clairon 4'    

Autres caractéristiques :
44 jeux - 3 claviers manuels de 58 notes et pédalier 32 notes
Traction mécanique des claviers et mécanique/électrique des registres
Accouplements: I/II III/II
Tirasses : I/P - II/P - III/P.
Combinateur avec 32 combinaisons possibles.

(*) Sordun = Flûte bouchée de son doux de 16' parfois 8'


Haut de page


Historique :



Entre 1736 et 1740, un orgue fut construit dans cette église par Johann ONIMUS. On n'en connait pas la composition exacte, mais c'est son buffet qui habille l'orgue actuel.

En 1839, des travaux furent effectués par Bernhard DREYMANN.

En 1890, d'autres modifications furent effectuées.

En 1932, à l'occasion de la restauration de l'édifice, des transformations furent faites par la firme WALCKER : nouvelle console et traction pneumatique.

En 1960, la traction a été électrifiée.

En 1986, la fondation HOESCHT accorda une donation importante permettant de reconstruire l'instrument. Ce fut le facteur suisse KUHN de Männedorf qui fut chargé de cette reconstruction.

Ne possédant de référence suffisante sur la composition des orgues d' ONIMUS, il fut décidé de construire un orgue neuf, dans l'ancien buffet, dont la sonorité serait représentative des orgues de cette région du Rhin (STUMM, KOHLER, DREYMANN) : celle-ci se caractérise par la chaleur et la plénitude du son, plus que par la brillance. Toutefois, le plein-jeu du G.O a été enrichi de deux mixtures à la française.


Haut de page


Photos :

Frankfurt Justinuskirche

Frankfurt Justinuskirche

Frankfurt Justinuskirche


Haut de page    Retour Allemagne    Retour tous pays