Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 22/01/2014 L’orgue symphonique Woehl (2009) de l’église St Nicolas de Flensbourg (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Schleswig-Holstein Ville : Flensburg Local : St Nikolai Kirche Eglise St Nicolas Facteur : Woehl - Orgue symphonique Année : 2009 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. L’église St Nicolas est la plus grande église de Flensburg. Elle a été construite dans le style gothique à l’emplacement d’une ancienne église de 1332. La construction s’est faite en deux phases, d’abord la partie occidentale de 1390 à 1440 puis la partie orientale de 1440 à 1480. Un incendie a causé d’importants dégâts en 1485 et l’édifice a été achevé en 1490. C’est une église- halle à trois nefs dont les allées sont séparées par six paires de puissants piliers en brique. Le clocher de 90m domine la ville. Il a été construit en 1878, après que l’ancien clocher gothique de 1584 ne fut détruit par la foudre. Il abrite depuis 1909 un carillon de 17 cloches. A noter que les fonds baptismaux en bronze datent de la fin du 15ème siècle. La première mention d’un orgue dans l’église St Nicolas remonte à 1554. Le buffet de l’orgue actuel remonte à l’instrument construit entre 1604 et 1609 par le facteur Nicolaus MAASS, facteur de la couronne danoise à Copenhague. Il avait 38 jeux sur trois claviers et pédalier et c’était pour l’époque l’un des plus grands instruments d’Allemagne du Nord. Le buffet haut de 15m et large de 7m est un chef d’œuvre du sculpteur local Heinrich RINGERINGK. L’instrument est placé en nid d’hirondelle sur la façade occidentale. Il dispose d’un Positif de dos à deux buffets accrochés à la rambarde de la tribune du nid d’hirondelle. A l’origine le grand buffet disposait de trois portes mobiles peintes. Cet instrument fut reconstruit par Arp SCHNITGER entre 1704 et 1709 avec 42 jeux dont 22 nouveaux, dans le buffet de MAASS. En 1878, la maison MARCUSSEN a reconstruit l’orgue dans le style romantique. En 1922, la maison SAUER a effectué une nouvelle reconstruction d’un instrument symphonique avec une transmission pneumatique. Entre 1958 et 1963, la maison KEMPER de Lübeck a effectué une première restauration de l’orgue en lui redonnant un caractère baroque. Toutefois d’importants problèmes liés notamment à la transmission rendirent l’orgue quasiment injouable dans les années 1990. Voir l’historique plus détaillé de l’orgue sur la page de l’orgue baroque. De 1997 à 2009, le facteur Gerald WOEHL de Marburg (Hesse), a effectué une reconstruction majeure de l’orgue. L’orgue SCHNITGER a été restauré dans le buffet d’origine et dans sa disposition de 1709 et un deuxième orgue romantique a pris place derrière ce buffet en utilisant les éléments des travaux de MARCUSSEN et de SAUER. L’orgue symphonique : C’est ici le deuxième défi de cette reconstruction hors du commun : WOEHL a profité de la présence de la tuyauterie de MARCUSSEN et de SAUER pour construire un orgue symphonique, placé à l’arrière du buffet historique. Les tuyaux de la Trompette harmonique du Récit sont placés en chamade au dessus du buffet du récit mais sont cachés par le buffet. WOEHL a recréé également le Fernwerk au-dessus du chœur, avec le matériel de SAUER principalement. Le Fernwerk est placé dans la voûte de l’église, à 30m de hauteur et est distant de 50m de la tribune de l’orgue…La transmission est assurée par fibre optique. L’alimentation en vent de ce grand-orgue symphonique est assurée par pas moins de huit réservoirs d’air. La console neuve est située sur la tribune de la chorale, au-dessous du nid d’hirondelle. Ce double instrument remarquable a été inauguré en septembre 2009, pour les 400 ans de l’instrument de SCHNITGER. La console de l'orgue symphonique Autres caractéristiques : 62 jeux - 4 claviers manuels de 58 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et électromécanique des jeux Accouplements : II/I - III/I (8,16') - IV/I (4,8,16') - III/II (4,8,16') - I/I 16' - II/II 16' - III/III 16' - IV/IV (4,16') Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P (4,8') Appels des anches : I - II - III - P Appel Orgue baroque Appel Orgue symphonique Voir l’orgue baroque Schnitger/Woehl