Orgues en France et dans le monde.

Retour Allemagne       Retour tous pays                               Jeux allemands        Historique        Photos

Erfurt  (D)                                       

Predigerkirche

Schucke, 1977
                                                                                             

Composition :

I. Grand-Orgue II. Récit expressif III. Positif Pédale 
       
Principal 16' Gedackt Gedackt Principal 16'
Principal 8' Principal Quintadena Offenbass 16'
Koppelflöte 8' Holzflöte Principal Subbass 16'
Viola die Gamba 8' Spitzgedackt Rohrflöte Quinte 10 2/3'
Quinte 5 1/3' Salicional Sesquialtera 2 2/3' Oktave 8'
Oktave 4' Oktave Oktave Spitzflöte 8'
Gemshorn 4' Nachthorn Spitzflöte Oktave 4'
Quinte 2 2/3' Rohrnassat Quinte Pommer 4'
Oktave 2' Waldflöte Scharff Flachflöte 2'
Gross-Mixtur VI Terz Spillregal Bass-Aliquote IV
Klein-Mixtur IV Spitzquinte Trichterregal Mixtur VI
Trompete 16' Sifflöte Tremulant Posaune 16'
Trompete 8' Oberton   Trumpete 8'
  Mixtur   Dulcian 8'
  Cymbel   Clarion 4'
  Dulcian    
  Oboe    
  Tremulant    

Autres caractéristiques :

56 jeux - 3 claviers manuels de 58 notes et pédalier 30 notes - 4300 tuyaux
Traction mécanique des claviers - Traction électrique des jeux
Accouplements : II/I - III/I
Tirasses : I/P - II/P - III/P
Combinateur électronique
Pédale d'expression - Rouleau de crescendo




Haut de page


Historique :



Le premier orgue fut probablement construit par Henrich COMPENIUS, père, en 1579. Il n'existe aucune information concernant la taille et la composition de cet instrument.

En 1648, un nouvel orgue est construit par Ludwig COMPENIUS, le petit-fils de Heinrich); la façade de style baroque est tout ce qui reste de cet instrument. Il comportait deux claviers manuels et pédalier et était sujet, dès le début, à tomber en panne. Il dut être réparé plusieurs fois.

Au tournant du siècle, en 1899/1900, la firme WALKER, de Ludwigsburg, construisit un orgue qui utilisait une traction pneumatique et des sommiers à pistons. L'instrument comportait 60 jeux répartis sur trois claviers manuels et pédalier.

Autour des années 1950, l'instrument était tellement détérioré qu'en 1963, un nouvel orgue fut commandé à la firme Alexander SCHUCKE, de Postdam. L'instrument fut finalement achevé et inauguré en 1977.

Cet orgue possède 56 jeux répartis sur trois claviers manuels et pédalier. La traction des claviers est mécanique tandis que la traction des jeux est électrique. Les moteurs pneumatiques ont été réalisés par la firme HEUSS, de Lich.


Parmi les musiciens célèbres qui ont occupé le poste d'organiste à cette église, notons Johann Bach (1636-1683), le grand oncle de J. S. Bach, Johann Pachelbel (1678-1690) et Johann Christian Kittel (1762-1809), le dernier élève de J. S. Bach.


Haut de page


Photos :



Erfurt Prediger Kirche     
             
Erfurt Prediger Kirche                           Erfurt Prediger Kirche    


Haut de page    Retour Allemagne    Retour tous pays