Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 23/09/2009   modifiée le 20/09/2012 L’orgue Sadkowski (1727) de la Collégiale Ste Anne de Cracovie (Pol).  Orgues en France et dans le monde. Pays : Pologne Région :  Petite Pologne Ville : Cracovie - (Kraków) Local : Collégiale Ste Anne Kolegiata akademicka św. Anny Facteur : Sadkowski Année : 1727 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition
Carte Cliquer Photos Autres caractéristiques : 26 jeux - 2 claviers manuels de 51 notes et pédalier 27 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : II/I Tirasses : I/P - II/P Diapason : La = 460 Hz Tempérament égal Cette église baroque a été construite entre 1689 et 1703 par l’architecte hollandais Tylman Gameren. Elle remplaçait une précédente église gothique datant de 1410 environ et élevée au rang de Collégiale en 1535. On sait qu’il y avait un orgue en 1559 dans l’ancienne église gothique et qu’un nouvel instrument y fut construit entre 1600 et 1610 par le facteur allemand Melchior KUCHTA qui travailla dans la région de Cracovie à cette époque. En 1727, l’église neuve fut dotée d’un instrument neuf construit par le facteur Simon SADKOWSKI. Le buffet a été réalisé par le sculpteur Antoniego Frąckiewicz de Cracovie. Il se compose de deux buffets séparés et d’un positif de dos, le tout richement orné. L’instrument avait 24 jeux sur deux claviers et pédale indépendante. Entre 1804 et 1816, le facteur Błażej GŁOWACKI de Cracovie a restauré et agrandi l’instrument. Les claviers manuels ont été étendus de 5 notes dans l’aigu. En 1831, GŁOWACKI a réparé ou changé les sommiers. En 1837, il a entrepris de nouveaux travaux de rénovation, achevés après sa mort par Ignace WOJCIECHOWSKI. Peut-être est-ce dès cette époque que de nouveaux jeux romantiques prirent place dans l’orgue. Vers 1890, le facteur Anton SAPALSKI a effectué des travaux et continué la romantisation de la disposition. Il a remplacé les sommiers, la mécanique, les claviers et la soufflerie. L’orgue a été avancé vers la balustrade et le Positif de dos a été inséré entre les deux buffets principaux. En 1900, le facteur Tomasz FALL de Szczyrzyc a effectué des travaux sur l’orgue. En 1908, Aleksander ŻEBROWSKI de Lwów a effectué un relevage. De 1958 à 1963, le facteur Robert POLCYN de Poznań a effectué une restauration majeure de l’instrument. Cette restauration fut exemplaire pour l’époque, car tendant à revenir à la disposition de 1816. La pédale a été rallongée de 6 notes sur un sommier supplémentaire à traction pneumatique. En 1971, POLCYN  a effectué des réparations. A la fin des années 1980, le facteur Andrzej BULA de Cracovie a effectué des travaux sur la transmission mécanique. Dans les années 1990, le facteur Lech SKOCZYLAS de Cracovie a effectué un relevage et ajouté un jeu de Tierce 1 3/5’ sur un espace libre du Positif. En 2000, le facteur Łukasz KMIECIK a modifié l'accouplement des claviers pour réduire la résistance de la mécanique et a rajouté deux tirasses. En 2002, Łukasz KMIECIK a remplacé le sommier pneumatique de 1963 par un sommier mécanique (extension de pédale). En 2007, Andrzej BULA a fait des réparations et remplacé le ventilateur électrique par un modèle plus silencieux. Cet orgue remarquable possède une valeur historique non négligeable. Il possède en effet toujours 14 jeux originaux de 1727. Un projet de restauration du buffet est à l’étude.