Orgues en France et dans le monde.

Retour Danemark       Retour tous pays                                                         Historique               Photos

Copenhague (DK)

Helligåndskirken

Grand orgue

Marcussen, 1986


Composition :

I. Positif de dos II. Grand-orgue III. Positif expressif IV. Récit expressif Pédale
         
Principal 8' Principal 16' Quintatøn 16' Bordun 16' Bordun 32'
Bordun 8' Gedakt 16' Principal 8' Rørfløjte 8' Principal 16'
Octav 4' Principal 8' Hulfløjte 8' Quintatøn 8' Fløjtebas 16'
Spidsfløjte 4' Hulfløjte 8' Wienerfløjte 8' Flûte harmonique 8' Subbas 16'
Principalfløjte 2' Gedakt 8' Fugara 8' Gamba 8' Octav 8'
Larigot 1 1/3' Salicional 8' Vox angelica 8' Vox celeste 8' Fløjte 8'
Sesquialtera II Octav 4' Octav 4' Principal 4' Gedakt 8'
Mixtur IV Flûte harmonique 4' Tværfløjte 4' Flûte octaviante 4' Octav 4'
Cromorne 8' Gedaktfløjte 4' Nasat 2 2/3' Fugara 4' Hulfløjte 4'
Tremulant Quint 2 2/3' Fløjte 2' Quint 2 2/3' Nathorn 2'
  Octav 2' Terz 1 3/5' Flageolet 2' Cornet IV
  Terz 1 3/5' Superoctav 1' Terz 1 3/5' Mixtur VI
  Mixtur V-VII Mixtur IV Mixtur IV-V Bombarde 16'
  Trompet 16' Dulcian 16' Fagot 16' Trompet 8'
  Trompet 8' Trompet 8' Trompette harmonique 8' Clarino 4'
  Trompet 4' Krumhorn 8' Obo 8'  
    Skalmeje 4' Vox humana 8'  
    Tremulant Clairon 4'  
      Tremulant  

Autres caractéristiques :
75 jeux - 4 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes
Transmission mécanique des claviers - machines Barker
Traction électique des jeux
Traction mécanique et électrique des accouplements
Combinateur électronique ajustable (1995)
Sommiers à gravures
Accouplements : I/II - III/II - III/I - III Inf/II -  IV/II - IV/III -  IV Inf/III -
Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P
Appel du Tutti
Crescendo général
Carillon

Haut de page



Historique :


Il s'agit ici d'un instrument typiquement romantique, ce qui est rare au Danemark, construit à l'origine par Knud OLSEN en 1877. La façade avait été dessinée par l'architecte de l'église H.B STORCK. Sa façade revenait au style classique des orgues renaissance ou baroques avec un positif de dos, ce qui était nouveau pour un orgue neuf de cette époque. Toutefois, le positif de dos n'était qu'un trompe-l'œil…

L'orgue a été entièrement reconstruit en 1986 par le facteur MARCUSSEN.

C'était le rêve de l'organiste Flemming DREISIG, que d'avoir au cœur de Copenhague un grand instrument pour jouer le répertoire symphonique. Alors qu'il faut bien l'avouer, la tendance du 20è siècle avait été d'éliminer ces instruments pour reconstruire des orgues destinés au répertoire pré-romantique.

MARCUSSEN a confié à l'un des ses ouvriers les plus expérimentés, Albrecht BUCCHOLZ, la réalisation de l'harmonisation dans le style romantique d'origine. D'ailleurs, une grande partie du matériel sonore de l'orgue d'OLSEN a été récupérée ainsi que des tuyaux d'autres instruments sauvés de la destruction ou du recyclage…Et le positif de dos a cette fois été utilisé en tant que tel.

La console a été construite sur les modèles de l'art symphonique français, et notamment elle nous rappelle la console CAVAILLE-COLL de St Sulpice à Paris.

Haut de page


Photos :

Copenhague Helligandskirken Grand orgue

Copenhague Helligandskirken Grand orgue

Copenhague Helligandskirken Grand orgue

Copenhague Helligandskirken Grand orgue          Copenhague Helligandskirken Grand orgue


Haut de page    Retour Danemark    Retour tous pays