Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                           Historique      Photos      Carte

Chartres (28)

Cathédrale Notre-Dame

Danion-Gonzalez, 1969


Composition :

Grand Orgue (I) Positif de dos (II) Récit  expressif (III) Écho (IV) Pédale
         
Montre 16' Montre 8' Principal 8' Principal 8' Principal 32'
Bourdon 16' Flûte 8' Cor de nuit 8' Bourdon 8' Montre (GO) 16'
Montre 8' Bourdon 8' Gambe 8' Flûte 4' Soubasse 16'
Flûte 8' Prestant 4' Voix céleste 8' Nasard 2 2/3' Montre 8'
Bourdon 8' Flûte 4' Flûte 4' Doublette 2' Bourdon 8'
Prestant 4' Nasard 2 2/3' Viole 4' Tierce 1 3/5' Principal 4'
Flûte 4' Doublette 2' Doublette 2' Piccolo 1' Flûte 4'
Doublette 2' Tierce 1 3/5' Sesquialtera II Cymbale III Flûte 2'
Grosse Fourniture II Larigot 1 1/3' Plein-jeu IV Trompette 8' Plein-jeu V
Fourniture III Plein-jeu IV Cymbale III Clairon 4' Bombarde 16'
Cymbale IV Cymbale III Bombarde 16'   Trompette 8'
Cornet V Dessus de Cornet V Basson-Hautbois 8'   Basson 8'
Bombarde 16' Trompette 8' Voix humaine 8'   Clairon 4'
Trompette 8' Cromorne 8' Clairon 4'    
Clairon 4' Clairon 4' Tremolo   

Autres caractéristiques :
67 jeux - 4 claviers manuels de 56 notes et pédalier 32 notes
Transmission électro-pneumatique des claviers et des jeux
Accouplements : POS/GO, REC/GO, ECHO/GO, REC/POS, ECHO/REC
Tirasses : GO/PED, POS/PED, REC/PED, ECHO/PED
Combinateur: 16 séries de 16 registrations


Haut de page


Historique :


L’histoire de l’orgue de la cathédrale de Chartres débute au milieu du XIVe siècle alors qu’une commande fut faite en 1349 pour la construction d’un instrument. Rien n’est présentement connu concernant cet instrument dans son état original, excepté qu’il sut reconstruit en 1574 par le frère Gombault Rogerie, il s’agissait alors d’un instrument d’un seul clavier.

Une reconstruction ultérieure fut entreprise en 1542 par Robert Filleul laquelle fut terminée en 1551 alors que l’instrument possédait deux claviers manuels. Le buffet de cet orgue, qui subsiste toujours, a été classé «Monument historique» en 1840.

D’autres travaux furent entrepris en 1614 et 1615 par Crespin Carlier qui ont dû être très importants si l’on considère le montant impliqué (4000 livres); durant les XVIIe et XVIIIe siècles, deux demi-claviers manuels furent ajoutés de même qu’un pédalier. Avec la venue de la Révolution Française, l’orgue fut rarement utilisé et subit des dommages considérables.

Des dommages subséquents survirent lors du terrible incendie de 1836 dans la cathédrale.

En 1844, Gadault restaura l’instrument. Il en résulta un orgue possédant trois claviers manuels et pédalier. Cet instrument forma la base de l’orgue de la cathédrale pour les 125 prochaines années; il est intéressant de noter que malgré son âge, une partie de vieille tuyauterie était utilisée, bien qu’adaptée pour survenir aux besoins du nouvel orgue.

Une restauration majeure fut entreprise en 1911 par la firme Gutschnritter-Mercklin qui impliqua une modification considérable à une partie de vieille tuyauterie; cette intervention prolongea la vie de l’instrument pour une durée de 58 ans.

En 1969, il devint évident qu’un nouveau départ devait être fait et que le vieil instrument devait être démantelé. La firme Danion-Gonzalez fut chargée de construire et d’installer un nouvel orgue. De style néo-classique, il est l’instrument qui est présentement utilisé.

En 1995, Joël Pétrique installa un combinateur électronique et, en 1996, le facteur Jean-Marc Cicchero restaura l’instrument.



Haut de page


Photos :

Chartres Cathédrale orgue Danion-Gonzalez

Chartres Cathédrale orgue Danion-Gonzalez

Chartres Cathédrale orgue Danion-Gonzalez   Chartres Cathédrale orgue Danion-Gonzalez


Carte :




Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays