Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 08/10/2017 L’orgue Le Bé (1698) de l’église St Jean-Baptiste de Chaource (10).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Champagne-Ardennes Départ. : Aube Ville : Chaource Local : Eglise St Jean-Baptiste Facteur : Le Bé Année : 1698
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
Il existait à cet emplacement une église du 12ème siècle consacrée à Sainte-Marguerite. La reconstruction du chœur fut financée par l’abbaye St Pierre de Montiéramey (Aube) à la fin du 12ème siècle et au 13ème siècle. L’église a été consacrée à St Jean- Baptiste en 1304. La nef ne sera reconstruite qu’au 16ème siècle. Les nombreuses statues, sculptures et éléments de décor qui ornent la nef et les chapelles datent de cette époque et constituent un véritable musée. L’édifice en forme de croix latine se compose d’une nef haute avec deux bas-côtés, un transept et le chœur à trois vaisseaux et chevet plat du 13ème siècle. Les magnifiques vitraux principalement du 16ème siècle ont été pour partie endommagés notamment en 1941 et ont fait l’objet d’une minutieuse restauration. A noter un retable de la Passion et une crèche dans la chapelle du Paradis et surtout une exceptionnelle Mise au Tombeau dans la chapelle du Sépulcre. L’église a été classée aux Monuments Historiques en 1840, sur la première liste de Prosper Mérimée. L’orgue situé en tribune a été construit pour l’abbaye St Pierre de Montiéramey en 1698 par le facteur Louis Le BÉ de Troyes (Aube). Le buffet et la tribune avec ses six colonnes torses sont l’œuvre des menuisiers Desacer et Champagne et du sculpteur Chabouillet. En 1780, le facteur Jean RICHARD de Troyes a agrandi l’instrument de six jeux. En 1791, après la fermeture de l’abbaye par la révolution, l’instrument fut transféré avec sa tribune dans l’église de Chaource par le facteur Bénigne BOILLOT de Dijon. L’orgue comporte alors 23 jeux sur trois claviers et pédalier en tirasse. En 1847 et 1848, le facteur Nicolas-Antoine LÉTÉ de Mirecourt (Vosges) a reconstruit l’instrument, l’agrandissant à 32 jeux sur 3 claviers et pédalier. En 1889, une nouvelle intervention est réalisée par Jean-Baptiste ROLIN, facteur d’orgues à Mirecourt. L’instrument s’est dégradé au fil des décennies pour se trouver dans un état de délabrement complet dans les années 1950. L’instrument a été classé aux Monuments Historiques en 1959 pour son buffet puis en 1962 pour sa partie instrumentale. Une restauration intégrale de l’orgue a été réalisée de 1973 à 1976 par les facteurs Athanase et son fils Jean DUNAND de Villeurbanne (Rhône). Compte-tenu de l’importante part de la tuyauterie historique encore présente, une restauration dans la disposition originale s’imposait. C’est ce qu’a réalisé DUNAND en ajoutant toutefois deux jeux indépendants à la pédale. L’orgue a été harmonisé au ton de 395 Hz avec le tempérament inégal préconisé par Dom BEDOS. Le buffet et la tribune ont été restaurés par la maison Maimponte de Bagnolet (Seine St-Denis). Les claviers et le pédalier à la française ont été reconstruits à l’identique en 2013. Cet instrument au caractère remarquable a retrouvé ses sonorités originales qui ravissent auditeurs et organistes et permettent la réalisation de nombreux récitals du Festival d’Orgue de Chaource. Merci à Jean-Alain Ripoche pour sa communication sur ce remarquable instrument. Voir le site des amis de l’orgue de Chaource. Voir cette page sur les oeuvres d’art de l’église.
Autres caractéristiques : 25 jeux - 3 claviers manuels et pédalier à la française Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II Tirasse : II/P Diapason : La = 395 Hz Tempérament inégal Dom Bedos
Géraut Guillemot : Présentation de l’orgue
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany