Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                   Historique            Photos

Chantepie (35)

Eglise St Martin

Pesce, 2000


Composition :

I. Positif II. Grand-Orgue III. Écho  Pédale 
56 notes 56 notes 29 notes 33 notes
       
Flûte 8' Montre 8' Cornet V Bourdon 16'
Prestant 4' Bourdon 8' Hautbois 8' Flûte 8'
Doublette 2' Prestant 4'    
Larigot 1 1/3' Flûte 4'    
Trompette 8' Nazard 2 2/3'    
Clairon 4' Quarte 2'    
  Tierce 1 3/5'    
  Plein-Jeu V    
  Cromorne 8'    

Autres caractéristiques :
19 jeux - 3 claviers manuels et pédalier
Traction mécanique suspendue pour les notes
Sommiers à gravure, en chêne massif
Traction mécanique des jeux
Accouplements : POS/GO, ECHO/GO
Tirasses : POS/PED, GO/PED
Tremblant



Haut de page


Historique :


L'Association des Amis de l'orgue de Chantepie a été constituée, le 14 octobre 1996, dans le but d'oeuvrer à l'acquisition d'un orgue à tuyaux pour l'église de Chantepie, d'en préparer le projet de concert avec la municipalité et la paroisse, de participer au financement de l'instrument, et de créer une animation culturelle et musicale autour de l'isntrument.

Début avril 1998, l'Association des Amis de l'orgue fournit, à la municipalité, le cahier de charges de l'instrument et, le 29 juin 1998, le conseil municipal décide d'engager la phase de consultation auprès des facteur d'orgues. Le 21 décembre 1998, le conseil municipal décide de confier la construction de l'instrument à l'entreprise Pesce, située à Pau dans les Pyrénées-Atlantiques. Le contrat spécifie la construction d'un orgue de 13 jeux avec 6 en attente. En septembre 1999, l'obtention d'une subvention de l'État et la situation de la campagne de financement permettent de porter la composition de l'orgue à 16 jeux avec 3 en attente. Le 26 février 2000, le jeu de Flûte 4' est commandé.

Installé dans l'église en décembre 2000, l'orgue se fait entendre, pour la première fois, le 16 décembre 2000. Le 27 janvier 2001, les deux derniers jeux (hautbois et clairon) sont commandés. L'instrument aura coûté 1 012 000 francs. Le 22 avril 2001, L'instrument sera bénit par Mgr. Louis Simonneaux et inauguré par François-Henri Houbart, titulaire des grandes orgues de la Madeleine, à Paris.

Cet instrument, d'esthétique française, est composé de 19 jeux répartis sur trois claviers et un pédalier. Le buffet, de chêne massif, est d'une hauteur de 4,9 m (16 pieds) avec une tourelle centrale de 2,1 m (7 pieds) et 2 tourelles latérales de 1,8 m (6 pieds) en tiers-points. Le sommier de la division de la pédale est situé à l'arrière du buffet. La console est disposée en fenêtre, les touches sont plaquées os pour les naturelles, et en ébène, pour les feintes. Le pédalier est en chêne avec rehausse noyer pour les feintes. Les tirants de registres sont en chêne et terminés par des pommettes en bois fruitier.
La plupart des tuyaux sont en métal à l'exception des basses de bourdons et de flûte qui sont en bois (chêne et sapin). L'ensemble de la tuyauterie en métal est coupée au ton à l'exception de ceux disposés en façade.



Haut de page


Photos :

ChantepieStMartin


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays