Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 05/01/2019 L’orgue Ortíguez (1751) de l’église St Jacques Apôtre de Castaño Del Robledo (Esp).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Espagne Région :  Andalousie Ville : Castaño Del Robledo Local : Iglesia Santiago Apostol Facteur : Ortíguez Année : 1751
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Photos
Autres caractéristiques : 9 jeux - 1 clavier manuel de 45 notes Transmission mécanique du clavier et des jeux Clavier divisé au c'/c#' Diapason : La = 422 Hz Tempérament mésotonique 2/7 comma Tambour en Ré - Timbale en La Rossignol
Cette église consacrée à St Jacques l’Apôtre, a été érigée dans la deuxième moitié du 16ème siècle, à l’initiative de l’humaniste et orientaliste Benito Arias Montano. L’édifice est de style gothique tardif et renaissance. Le clocher, la chapelle des fonds baptismaux et la tribune ne furent érigés qu’à partir de 1697. Puis le chœur actuel et le transept furent reconstruits entre 1704 et 1723 avec des décors baroques. En 1750, la tribune a été agrandie pour recevoir l’orgue. La sacristie date quant à elle du début du 19ème siècle et la chapelle du St Sacrement de la fin du 19ème. Pendant la guerre civile, une partie du mobilier fut pillé mais fort heureusement y échappèrent l’orgue, les fonts baptismaux avec leurs carreaux polychromes du 18ème siècle, la fontaine bénite du 16ème siècle et les deux chaires du 17ème siècle. L’église a été classée en tant que Bien d’Intérêt Culturel par le gouvernement andalou. L’orgue est placé en fond de nef sur une extension latérale de la tribune sur le mur nord de la nef. Cet instrument a été construit en 1750 et 1751 par le facteur Francisco ORTÍGUEZ, sous la supervision du maître-facteur Francisco PEREZ de Valladolid. Cet instrument présente des caractéristiques tout à fait inhabituelles dans les instruments de cette époque et de cette région. Gérard GRENZING émet l’hypothèse que ORTÍGUEZ, qui avait travaillé à la construction des grands orgues de la cathédrale de Séville, aurait pu récupérer une partie de la tuyauterie des anciennes grandes orgues de cette cathédrale. Cette tuyauterie présente les caractéristiques de la facture flamande et pourrait être attribuée à Maese JORGE, facteur flamand qui avait réalisé entre 1567 et 1579 les anciennes orgues du côté épître, démantelées en 1724. La taille et l’harmonisation de ces tuyaux indiquent qu’ils étaient destinés à un instrument beaucoup plus important que celui destiné à une modeste paroisse. Il s’agirait donc dans cet instrument des tuyaux parmi les plus anciens encore conservés en Espagne. Ce qui explique l’intérêt exceptionnel que présente cet orgue. L’absence d’anches en chamade, la présence d’une Docena ainsi que la présence d’une Trompette Royale pour la seule main gauche constituent des anomalies remarquables pour la facture sévillane de cette époque. L’instrument était injouable depuis de nombreuses décennies. Son état était plutôt dégradé avant sa restauration, notamment la mécanique, l’alimentation en vent et la console, mais la tuyauterie était bien préservée, permettant d’envisager une restauration optimale. De plus des documents d’époque ont permis à GRENZING de reconstituer la tuyauterie dans la disposition de 1751, les sommiers, la soufflerie à deux soufflets cunéiformes actionnés par un système à roues ainsi que la console. La plus grande partie de ces travaux ont été réalisés dans l’atelier barcelonais du facteur. Les quelques tuyaux reconstruits l’ont été au modèle exact de la tuyauterie existante. GRENZING a remonté l’instrument en 2007 et réharmonisé l’orgue avec un tempérament mésotonique à 2/7 comma. Ce tempérament avait été développé par le vénitien Gioseffo Zarlino, maître de chapelle de Venise qui était dans les années 1570 en relation avec le maître de chapelle de Séville. La tribune et le buffet ont également été traités et entièrement restaurés. Cette restauration, menée sous l’égide du Ministère de la Culture Andalou et du programme « Andalucia Barroca 2007 », a permis la renaissance dans son état original d’un instrument absolument remarquable.
Recherche… Recherche…
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche… Photo : Grenzing Photo : Grenzing