Entrez dans le monde magique des orgues.
  Page créée le 28/10/2016   L’orgue Boisseau-Cattiaux (1990) de l’église Notre-Dame de Carentan (50).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Basse-Normandie Départ. : Manche Ville : Carentan Local : Eglise Notre-Dame Facteur : Boisseau-Cattiaux Année : 1990
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France Dept. Retour France Dept.
La première église Notre-Dame fut édifiée au 11ème et au 12ème siècle dans le style roman Il en subsiste aujourd’hui la partie inférieure des piliers, les quatre piliers de la croisée du transept et ses arcades romanes. L’édifice tomba en ruines sous l’occupation des anglais au début du 15ème siècle (la guerre de cent ans). Elle fut reconstruite dans sa forme actuelle, de style gothique, à partir de 1440 et consacrée en 1470. La chapelle du Rosaire à l’extrémité du chœur a été construite en 1517. En juin 1944, les bombardements alliés causèrent des dégâts à la flèche, au portail ouest et au chœur. L’édifice a été entièrement restauré après la guerre. C’est un vrai joyau architectural, doté d’un mobilier historique exceptionnel et de magnifiques verrières de la fin du moyen âge. Les origines du grand orgue situé en tribune au fond de la nef sont encore incertaines. Il semblerait que l’instrument présent dans l’église avant 1789 ait été détruit pendant la Révolution. L’orgue actuel aurait été construit à neuf entre 1803 et 1805, avec une trentaine de jeux, par le facteur Louis LAIR du Mans (Sarthe), dans un magnifique buffet du 18ème siècle. Ce buffet serait peut-être celui d’un instrument construit par Jean-Baptiste Nicolas LEFEBVRE de Rouen. L’esthétique sonore de l’orgue était typiquement classique. Il subsiste 17 jeux de 1805. L’orgue a été restauré par les facteurs MENARD-ORANGE de Coutances en 1874 et 1880. En 1919, il y a eu une intervention du facteur Joseph KOENIG de Caen (Calvados). L’instrument a été endommagé par les bombardements alliés de juin 1944. En 1952, la maison ROETHINGER de Schiltigheim (Bas-Rhin) a restauré l’orgue et modifié la composition. En 1972, le buffet et la balustrade ont été classés aux Monuments Historiques. En 1981, c’est la partie instrumentale historique qui a été classée. Entre 1987 et 1990, les facteurs Jean-Loup BOISSEAU et Bertrand CATTIAUX de Béthines (Vienne), ont entièrement restauré l’orgue. Les 17 jeux restant de LAIR ont été restaurés et le complément de la tuyauterie a été construit sur le modèle de la facture du 18ème siècle, pour réaliser un instrument de 37 jeux sur 4 claviers et pédalier, d’esthétique classique française. Les deux facteurs ont réalisé un travail remarquable, donnant à la région l’un des plus beaux instruments de cette esthétique classique. De plus cet instrument est grandement mis en valeur dans le magnifique écrin de l’église Notre-Dame. En 2011, la maison BETHINES-LES-ORGUES de Jean-Baptiste BOISSEAU et Jean-Marie GABORIT a effectué un relevage de l’instrument.
Autres caractéristiques : 37 jeux - 4 claviers manuels et pédalier à la française Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : I/II à tiroir Tirasses : I/P - II/P Tremblant doux