Caen Eglise St André orgue Dupont Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                              Historique           Photos

Caen  (14)

Eglise St André

J.F Dupont, 1987


Composition :

I / Grand Orgue II / Positif Pédale
Montre 8 Bourdon 8 Soubasse 16
Flûte à cheminée 8 Flûte à cheminée 4 Flûte 8
Prestant 4 Quarte 2 Gemshorn 4
Doublette 2 Sifflet 1 Posaune 16
Plein-Jeu 4-5 rgs Régale 8  
Sesquialtera 2 rgs    

Autres caractéristiques :
15 jeux - 2 claviers manuels et pédalier
Accouplement II / I 
Tirasse I  -  Tirasse II  - 
Tremblant doux

Haut de page


Historique :


L’église Saint-André de Caen, comme le quartier  du Calvaire Saint-Pierre, date des années 60.  Elle fut construite par les Chantiers du Diocèse  pour répondre aux besoins de l’accroissement urbain de l’époque.En 1985 le père François Cassigneul entreprit d’y mettre un orgue et s’adressa à Jean- François Dupont qu’il connaissait bien. Un beau projet d’instrument de dix-neuf jeux avec positif de dos et jeu de chamade lui sembla irréalisable sans la moindre subvention.  Il fallait voir plus modeste : avec les conseils de Michel Alabau, ce sera un orgue de quinze jeux au buffet peint en différents tons de rouge, le tout financé en trois ans.  Cet orgue fut inauguré par Francis Chapelet le  4 octobre 1987.

Deux ans plus tard, un concert de Michel Alabau, organiste à Saint-Séverin de Paris, accompagnait  la sortie de son disque : « Chorals et partitas autour de Jean-Sébastien Bach ». D’autres disques ont été enregistrés à Saint-André, notamment les « Sonates en trio pour orgue » de J.-S. Bach par François-Henri Houbart, organiste de la Madeleine à Paris.


Dans un  « Entretien avec Jean-François Dupont »  (L’Orgue Normand, n° 31, 1996) on trouve ces propos tenus par le facteur : « L’instrument qui a été vraiment déterminant est celui de Saint-André à Caen. Michel Alabau y a enregistré un disque qui a beaucoup circulé dans le monde de l’orgue et c’est à cet instrument que je dois La Villette. Les conséquences de Saint-André furent d’importance capitale : en l’espace de six mois, on m’attribuait Saint-Rémi de Dieppe, la Cité de la Musique et Saint-Pierre de Caen (tout cela à réaliser en deux ans et demi !) ». On peut citer encore : Notre-Dame de Grâce à Honfleur (1990), Saint-Etienne  à Caen (orgue de chœur 1992), l’abbatiale de Lessay dans la Manche (1994), la chapelle Saint-Pie X  à Caen (1997),  l’église de Creully (2005).


Dès l’inauguration, nombre d’organistes sont venus jouer l’orgue de Saint-André : Alain Bouvet, Michel Chapuis, Vincent Genvrin, Jean-Marc Leblanc et bien d’autres, cependant que Christophe de Ceunynck  entamait une carrière de titulaire assidu et talentueux. Cet orgue a suscité d’autres vocations : Philippe avait seize ans lorsqu’il l’a vu construire et il a travaillé ensuite chez Jean-François Dupont.  David avait trois ans lorsqu’il eut un « coup de foudre » pour  l’orgue rouge. Encouragé par Christophe, il commença à y pianoter à six ans et il est aujourd’hui le brillant élève d’Erwan Le Prado au C.N.R. de Caen et de Pierre Pincemaille au C.N.R. de Saint-Maur. Après lui, le petit Casimir âgé de cinq ans s’enthousiasme de la même façon  et, sagement assis à côté de Christophe,  ne le lâche pas de toute la messe. Est-ce de la graine d’organiste pour plus tard ? 

Les Orgues du Calvados

Haut de page


Photos :

Caen St André  Caen St André
Photos : Les Orgues du Calvados

Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays