Entrez dans le monde magique des orgues.    Page créée le 20/12/2012   L’orgue Herz (1649) de l’église de la Madone de Bressanone/Brixen (Cz) Orgues en France et dans le monde. Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique

Agrandir le plan
Carte Photos Cliquer Disposition Pays : Italie Province :  Trentin-Haut-Adige Ville : Bressanone / Brixen Local : Eglise de la Madone Chiesa della Madonna Facteur : Herz Année : 1649 Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Autres caractéristiques : 11 jeux - 2 claviers manuels (pour la même division) et pédalier 1er clavier CDEF-c''' 47 notes octave brisée 415 Hz 2ème clavier CDEFGA-c''' 45 notes octave courte 415 Hz - 1 ton Pédalier : C-c 12 notes transposable Tremblant Diapason : La = 415 Hz - Tempérament mésotonique Basse pression 55mm L'église de la Madone est attenante au cloître et à la Cathédrale de Bressanone. Elle possède un instrument historique remarquable et pratiquement unique au monde. Il s'agit du petit orgue situé dans l'abside et qui a été construit en 1649 par le facteur Daniel HERZ. Ce facteur originaire de Munich puis installé à Innsbruck fut l'un des plus importants facteurs du Tyrol du 17ème siècle. Cet instrument est remarquable à plus d'un titre : D'abord sa forme : il s'enroule autour du chœur de l'église, entre le maître autel et le mur circulaire. Il est divisé en plusieurs ensembles : deux buffets de chaque côté de la rosace, une façade en "V" entre les deux buffets et encadrant la rosace (tuyaux de Principal 8') et la pédale à l'intérieur et au dessus du maître autel (tuyaux de Trompette verticaux en métal doré). L'impression qu'il dégage lorsque l'on pénètre dans l'abside est tout à fait surprenante. Sa conception : L'orgue ne comporte qu'une division manuelle mais avec deux sommiers disposés dans et entre chaque buffet latéral et il dispose de deux claviers qui jouent cette division manuelle dans deux tonalités différentes : Le clavier supérieur joue la tonalité de base de l'orgue (415 Hz) et le clavier inférieur est décalé d'un ton vers le bas. Le clavier supérieur a la première octave brisée (CDEF-c''') et le clavier inférieur a la première octave courte (CDEFGA-c'''). La division de pédale possède deux sommiers, l'un à l'intérieur et au bas du maître-autel pour le Bourdon 16', l'autre dans la partie supérieure pour la Trompette 8' et ses tuyaux apparents. La pédale dispose d'un tirant manuel de transposition pour accompagner l'un ou l'autre des claviers. Remarquables également sont les tirants de jeux en métal noir qui pendent de chaque côté de la console. Sa restauration : l'instrument a subi de nombreuses altérations au cours des siècles. D'abord en 1795, Peter VOGGER de Sillian (Tyrol autrichien), a restauré l'orgue et a modifié l'étendue des claviers, puis au 19ème siècle beaucoup de tuyaux ont disparu. En 2000, l'orgue était dans un état de délabrement complet. La maison allemande Jürgen AHREND de Leer, qui est une référence en matière de restauration historique, a procédé à une étude extrêmement poussée de la disposition originale, allant jusqu'à utiliser des photographies infrarouge pour retrouver les indications et d’autres traces originales. AHREND a été aidé dans cette étude par le spécialiste munichois Reinhard BÖLLMANN. S'en est suivi un travail extrêmement complexe pour reconstituer l'ensemble sonore et restaurer toute la mécanique. En 2010, ce vénérable et exceptionnel instrument a retrouvé ce qui était très vraisemblablement son caractère original et qui en fait un orgue unique.
organi Italia