Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                                          Historique               Photos

Belley  (01)                                       

Cathédrale St Jean-Baptiste

Cavaillé-Coll, 1860
                                                                                             

Composition :

Grand-Orgue Récit expressif Positif  Pédale 
       
Montre 16' Quintaton 16' Flûte 8' Contrebasse 16'
Bourdon 16' Principal 8' Dulciane 8' Soubasse 16'
Flûte harmonique 8' Flûte traversière 8' Cor de nuit 8' Quinte 10 2/3'
Bourdon 8' Gambe 8' Flûte 4' Bourdon 8'
Salicional 8' Voix céleste 8' Nazard 2 2/3' Flûte 8'
Prestant 4' Flûte octaviante 4' Flageolet 2' Quinte 5 1/3'
Flûte 4' Octavin 2' Tierce 1 3/5' Bombarde 16'
Quinte 2 2/3' Plein-jeu IV Larigot 1 1/3' Trompette 8'
Doublette 2' Bombarde 16' Septième 1 1/7' Clairon 4'
Plein-jeu II-V Trompette 8' Piccolo 1'  
Cornet V Voix humaine 8' Trompette 8'  
Bombarde 16' Cromorne 8'    
Trompette 8' Basson-Hautbois 8'    
Clairon 4' Clairon 4'    

Autres caractéristiques :
48 jeux - 3 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes
Traction électro-pneumatique des claviers et des jeux


Haut de page



Historique :


Le 9 septembre 1856, Aristide Cavaillé-Coll soumet sa proposition pour un orgue au prix de 30 000 francs pour l'orgue et 10 000 francs pour un buffet construite en chêne.
Cet orgue devra être placé sur le plancher à l'arrière du maître-autel de façon à ce que l'organiste puisse suivre la liturgie et diriger les chantres.
La composition sonore de l'instrument doit permettre d'utiliser l'orgue comme grand orgue et comme orgue de choeur.
Il s'agit d'un instrument à traction mécanique de 26 jeux répartis sur 2 claviers de 54 notes et pédalier de 27 notes.

Aristide Cavaillé-Coll construit l'instrument de 1858 à 1860.
Il sera inauguré le 15 avril 1860 par Louis-Alfred-James Lefébure-Wely, Charles-Marie Widor et Charles Dupart.

En 1875, l'orgue est déplacé du choeur vers une tribune par Louis Debierre.

En 1936, la traction mécanique est remplacée par une transmission électro-pneumatique par Michel Merklin et la firme Kuhn.
Au même moment, une nouvelle console (3 claviers et pédaler) est installée de même qu'une nouvelle division de Récit.

L'instrument est inauguré en juin 1936 par Marcel Paponaud.

En 1923, l'instrument est classé « monument historique ».

Un relevage a été effectué en 1979 par René Micolle et Lucien Simon.


Haut de page


Photos :

Belley Cathédrale


Haut de page    Retour France Alpha    Retour Départements    Retour tous pays