Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 16/12/2007 Mise à jour le 27/06/2017 Orgue Merklin (1865) de la cathédrale Ste-Marie de Bayonne (64).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Aquitaine Départ. : Pyrénées-Atlantique Ville : Bayonne Local : Cathédrale Sainte-Marie Facteur : Merklin / Gonzalez Année : 1865 / 1937
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France alpha Retour France alpha
Photos
Retour France région Retour France région
Le premier orgue de la cathédrale fut  installé dans la cathédrale en 1488 par le facteur espagnol Dominique de CASTELBON de Vitoria (Pays Basque - Espagne). Il se trouvait alors sur une petite tribune au-dessus des deux portes de la sacristie. Dans les années 1580, il fut réparé par un facteur nommé AMADIS. En 1705, Monseigneur de Beauvau fit construire une arche au-dessus du portail de la façade occidentale pour recevoir un nouveau buffet dans lequel fut intégrée une partie de l'instrument précédent. En 1725, le facteur François PICARD de L’ESPINE, alors installé à Bordeaux (Gironde), reconstruisit l'orgue et le dota d’un positif de dos. L’apparence de l’orgue actuel date de cette époque. En 1774, François MAUROUMEC, ancien compagnon de DOM BEDOS de CELLES effectue des travaux. En 1793, la cathédrale est saccagée par les révolutionnaires et est transformée en magasin à fourrage. L’orgue se délabre peu à peu. En 1803, le facteur BORDIS de Pau restaure l'instrument. En 1862, le buffet est classé aux Monuments Historiques. En 1865, la manufacture MERKLIN-SCHÜTZE de Paris reconstruit entièrement l'instrument dans le style romantique de l’époque. Une partie de la tuyauterie ancienne est conservée. La même maison relève l'instrument en 1891. Entre 1935 et 1937, le facteur Victor GONZALEZ de Châtillon-sous-Bagneux (Paris), reconstruit l'orgue dans l'esprit néo- classique, d’après les plans élaborés par Norbert DUFOURCQ et André MARCHAL. Le Positif de dos est rétabli. Une nouvelle console détachée face à la nef est construite. En 1979, la maison DANION-GONZALEZ de Rambervillers (Vosges) effectue un relevage et ajoute des jeux. Actuellement l’orgue attend une grande restauration ou mieux une reconstruction.
Autres caractéristiques : 53 jeux - 3 claviers manuels de 56 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et électro-mécanique des jeux Machine Barker au G.O Accouplements : II/I - III/I (8,4') - III/II Tirasses : I/P - II/P - III/P Appel mixtures : I - II - III - P Appel anches : I - II - III - P Appel G.O Combinaisons ajustables
Une première cathédrale romane fut érigée à cet emplacement au 12ème siècle, à partir de 1140. Le cloitre attenant à la cathédrale date de 1240. Un important incendie détruisit une partie de cet édifice en 1258. La construction de la cathédrale actuelle fut entamée peu après par un maître champenois, qui maitrisait les nouvelles techniques du gothique. Cette construction commença par le chœur et son déambulatoire. Un nouvel incendie en 1310 détruisit ce qui restait de l’église romane mais épargna la nouvelle construction. La nef, le transept et les chapelles latérales datent du 14ème siècle et la façade avec ses deux tours, sans flèches, fut achevée au début du 16ème siècle. L’édifice de style gothique rayonnant comporte une grande nef et deux bas-côtés, un transept et une abside circulaire avec un vaste déambulatoire. La nef s’élève sur trois hauteurs avec un triforium et de hautes ouvertures. La cathédrale fut largement restaurée entre 1851 et 1903, notamment grâce au don d’un mécène, par l’architecte Boeswillwald, élève de Viollet-le-Duc. Les flèches qui surmontent les tours de façade ont été élevées entre 1873 et 1878 (la tour nord de style gothique et la tour sud de style roman). La sacristie et la chapelle St Léon furent construites à cette époque, à l’emplacement de l’aile nord du cloitre. La cathédrale a été classée aux Monuments Historiques en 1862 et le chœur est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998 (dans le cadre des monuments remarquables des chemins de Compostelle). A noter la présence d’une crypte du 14ème siècle qui se situe sous le chœur et qui renferme les tombeaux de six évêques des 19ème et 20ème siècles. Il faut également souligner la richesse du portail sud, qui est intégré à la chapelle St Léon, protégé des vandalismes de la révolution et qui comporte toujours des sculptures du 13ème siècle.
orgue, orgues, orgues à tuyaux, organ, orgel, organo, organy, varhany