Orgues en France et dans le monde.

Retour Angleterre       Retour tous pays                                                                Historique                Photos

Bath    (GB)                                           

St. Peter & St. Paul Abbey Church

Klais, 1997
                                                                                              

Composition :

I. Positif II. Grand-Orgue III. Récit expressif   IV. Solo expressif   Pedal 
         
Stopped Diapason 8' Double Open Diapason 16' Bourdon 16' Stopped Diapason 8' Double Open Diapason 32'
Principal 4' Open Diapason 8' Open Diapason 8' Salicional 8' Open Wood 16'
Chimney Flute 4' Gamba 8' Lieblich Gedackt 8' Unda maris 8' Open Diapason 16'
Fifteenth 2' Doppel Flute 8' Viola di Gamba 8' Gemshorn 4' Violone 16'
Sesquialtera 2 2/3' II Principal 4' Voix Celeste 8' Flauto Traverso 4' Bourdon 16'
Mixture 1' IV Open Flute 4' Principal 4' Nazard 2 2/3' Principal 8'
Crumhorn 8' Twelfth 2 2/3' Tapered Flute 4' Piccolo 2' Cello 8'
Tremulant  Fifteenth 2' Flageolet 2' Tierce 1 3/5' Bass Flute 8'
  Cornet (TC) V Mixture 2' V Larigot 1 1/3' Fifteenth 4'
  Full Mixture 2' IV-V Contra Fagotto 16' Cor anglais 16' Mixture 2 2/3' V
  Sharp Mixture 2/3' III Trumpet 8' Trompette 8' Contra Posaune 32'
  Double Trompet 16' Oboe 8' Clarinet 8' Trombone 16'
  Posaune 8' Vox Humana 8' Tuba mirabilis 8' Posaune 16'
  Clarion 4' Clarion 4' Tremulant Clarion 8'
    Tremulant     

Autres caractéristiques :
62 jeux - 4 claviers manuels de 61 notes et pédalier 32 notes
Traction mécanique des claviers - Traction électrique des jeux
Traction électrique pour la pédale et le Tuba mirabilis ( non expressif )
Accouplements : I/II - III/II - IV/II - III/I - IV/I - IV/III - III 16 - IV 16,4
Tirasses : I/P - II/P - III/P - IV/P
Système de combinaisons : 8 générales + 8 par clavier
Combinateur électronique et séquenceur
Tempérament égal - Diapason : La = 440Hz à 18°C
Cymbelstern


Haut de page




Historique :



Selon les archives, la première mention d'un orgue dans l'église abbatiale remonte à 1634. Il est permis de croire que certains instruments ont pu exister avant cette date car les archives ont aussi bien été détruites ou n'ont pas encore été découvertes. Vers cette date, un facteur d'orgues, John HAYWARD, vivait dans la ville de Bath mais il n'a pas construit d'instrument pour l'église abbatiale ce qui ne l'empêche pas d'en avoir surveillé l'installation. Après la Restauration, dans les années 1660, un autre HAYWARD, prénommé Robert, qui était aussi facteur d'orgues, y vivait. Il serait plausible que son nom soit impliqué avec l'orgue de l'église abbatiale mais, jusqu'à présent, rien n'est venu le confirmer.

En 1708, un nouvel orgue à double façade, construit par Abraham JORDAN, est installé sur un nouveau jubé entre le choeur et la nef. Cet instrument a été modifié par le fils de Jordan en 1718 et 1739. En 1800, l'instrument possédait 20 jeux répartis sur trois claviers. Un pédalier d'un octave et demi est ajouté en 1802 par John HOLLAND. Des réparations ont été effectuées en 1826 par FLIGHT & ROBSON.

Toutefois, les jours de l'orgue JORDAN - HOLLAND étaient comptés. Il aurait pu être reconstruit encore une fois mais les autorités ont décidé de le remplacer par un tout nouvel instrument.

Le 23 juin 1835, le facteur d'orgues John SMITH, de Bristol, est chargé de construire un nouvel instrument de trois claviers et pédalier avec 30 jeux/35 rangs. La construction de l'instrument excluait celle du buffet lequel a été réalisé par une autre firme d'après les devis de l'architecte.

Jusqu'à ce jour, l'orgue était installé sur un jubé entre le choeur et la nef, exactement sous la tour centrale.

En 1868, il fut décidé de déménager l'orgue sur une tribune dans le transept nord. Ce déménagement était accompagné d'une reconstruction et d'un agrandissement considérable de l'orgue de Smith, le tout exécuté par William HILL. Lorsqu'il fut terminé, l'orgue possédait trois claviers manuels et pédalier avec 40 jeux/46 rangs.

La reconstruction suivante survint en 1895 lorsque la firme NORMAN & BEARD a divisé l'instrument en cinq sections - les divisions de Récit et Positif sont placées sur une plateforme supportée par des poutres d'acier sous l'arche nord de la tour tandis que le Grand-Orgue et le Solo occupaient une position similaire mais sous l'arche sud. La division de Pédale fut aussi divisée en deux sections. La console était placée près des stalles du choeur contre le pilier nord-ouest de la tour. Le nombre de jeux fut augmenté à 52 jeux/60 rangs et le nombre de claviers manuels passa à quatre. Le vieux buffet de 1838 fut enlevé et devait être remplacé par deux buffets conçus par Bryan Oliver, de Bath, mais ils ne furent jamais construits de sorte que, pendant presque vingt ans, l'orgue ne possédait pas de buffets.

Pour rectifier la situation, une autre reconstruction fut effectuée en 1914. Cette fois, l'ensemble de l'instrument fut installé, dans le transept nord, sur une nouvelle tribune conçue, tout comme l'impressionnant buffet néo-baroque, par Sir Thomas Jackson. Plusieurs modifications dans la répartition des jeux entre les divisions furent exécutées incluant l'ajout de deux nouveaux jeux à la division de Pédale. L'instrument comprend alors 54 jeux/61 rangs répartis sur 4 claviers et pédalier.

Au cours de reconstructions successives, en 1930 par NORMAN & BEARD et en 1948 par HILL, NORMAN & BEARD, les ajouts à la structure sonore ont été exécutés en incorporant les jeux déjà existants. L'instrument comprend alors 58 jeux/67 rangs répartis sur 4 claviers et pédalier.

Lors de la reconstruction de 1972, réalisée par HILL, NORMAN & BEARD, un buffet de Positif, conçu par Alan Rome, est installé et le nombre de jeux passe à 65/82 rangs.

Lors d'une inspection de l'instrument en mai 1990, l'instrument était mal en point : les éléments de traction étaient difficiles à entretenir en raison des difficultés d'accès aux différentes divisions. Au cours des années, les pressions du vent ont été modifiées et de nouvelles tractions ont été ajoutées à celles déjà existantes. La décision fut prise en vue de réaliser une reconstruction complète avec une nouvelle traction et une nouvelle disposition de la tuyauterie. Ces mesures drastiques étaient nécessaires pour assurer la fiabilité future de l'instrument. La reconstruction impliquait une restauration à proprement dit mais aussi de nouveaux travaux. Les travaux sont confiés à la firme Johannes KLAIS Orgelbau, de Bonn (Allemagne).

Les travaux de restauration comprenaient la restauration, lorsque possible, de la tuyauterie provenant de toutes les périodes de l'instrument, la restauration des réservoirs simples et doubles, la restauration et l'achèvement des deux buffets - le buffet principal ne comportait qu'une tuyauterie de façade, et la conservation des pressions d'air existantes lorsque possible.
Une nouvelle disposition a été conçue afin d'atteindre une projection sonore maximale de chaque division, de faciliter l'accès pour les entretiens et d'assurer la fiabilité de tous les mécanismes. Ces travaux inclurent :
o    La disposition de toutes les divisions manuelles et des jeux de 8' de la pédale à l'intérieur des nouveaux buffets. Cette exigence assure une projection sonore égale provenant de toutes les divisions.
o    La tuyauterie de façade doit être placée à proximité des divisions auxquelles elle appartient. De plus, la tuyauterie de façade doit être fonctionnelle.
o    L'installation d'une traction manuelle pour toutes les divisions à l'exception pour les jeux de 32' à la Pédale et le Tuba du Solo.
o    L'installation de la division du Solo dans la partie inférieure du buffet principal. Cette exigence nécessitait une élévation de 60cm (2 pieds) de tout le buffet et l'installation de panneaux ajourés lesquels furent réalisés par Derek Riley de la firme Lyndale Woodcarving, de Saxmundham (Suffolk).

Le buffet actuel, maintenant complètement fermé, détermine les dimensions de la structure interne et de la charpente. Derrière le buffet, il existe un escalier qui donne accès à tous les niveaux et, derrière cet escalier, sont les sommiers des jeux de 16' et 32'; ces derniers étant plus près de la fenêtre du transept nord. Les ventilateurs et réservoirs sont aussi installés dans cet emplacement.

À l'intérieur du buffet principal, l'orgue est disposé sur trois niveaux :

o    Niveau I : La console est en fenêtre et elle occupe le même espace qu'auparavant. De chaque côté, on retrouve la division du Solo divisée en C et C dièse.
o    Niveau II : La division du Grand-Orgue avec les fonds à l'avant et les anches à l'arrière.
o    Niveau III : Au centre, on retrouve la division du Récit (Récit) avec ses fonds à l'avant et ses anches à l'arrière. La section des jeux de 8' de la Pédale est divisée de chaque côté de la boîte du Récit alors que la tuyauterie du Cello 8' forme la tuyauterie de façade. Le Tuba, sur son sommier à haute pression, est placé sur la boîte du Récit.

Avant cette reconstruction, l'orgue contenait des jeux provenant de plusieurs époques et dont les styles reflétaient les tendances de l'époque où ils ont été ajoutés. Des contrastes extrêmes existaient principalement entre les plus récents jeux néo-baroques et ceux de 1914. Pour la première fois de sa longue histoire, le nombre de jeux a été réduit afin de créer un meilleur environnement pour la tuyauterie.

Les modifications à la structure sonore furent les suivantes :

o    La division du Grand-Orgue, qui avait déjà perdu deux de ses trois Open Diapasons, conserve un grand choeur de Diapasons auquel s'ajoute un Cornet monté. Les trois anches sont conservées et une Doppel Flute a été ajoutée.
o    La composition du Positif de 1972 est restée intacte sauf que es claviers ont été étendus à 61 notes afin d'être uniformes avec le reste de l'instrument. De plus, l'anche prévue dans le devis original a été ajoutée.
o    La division du Récit (Récit), en position dominante au-dessus du Grand-Orgue, a conservé son choeur de Diapasons, de cordes et de flûtes. Le Bourdon 16' a été réintégré et la pression élevée des anches a été conservée. La Voix Humaine est retournée à son emplacement original dans le Récit.
o    La division du Solo comprend les anches traditionnelles et des jeux doux de 8' tout en profitant de la richesse harmonique des jeux de mutations pour créer un Cornet.
o    La division de la Pédale est riche en fondamentales fournies principalement par le grand nombre de jeux en bois.
o    La console a conservé ses boiseries sculptées gothiques qui remontent à 1914. De nouveaux claviers faits d'os et d'ébène ont été installés et de nouvelles joues sculptées ont remplacées les anciennes. Un combinateur électronique, avec toutes les fonctions de sélecteurs divisionnels et généraux, ainsi qu'un séquenceur ont été ajoutés.



Haut de page



Photos :



Bath St Peter & St Paul Abbey

Bath St Peter & St Paul Abbey    Bath St Peter & St Paul Abbey

Bath St Peter & St Paul Abbey



Haut de page    Retour Angleterre    Retour tous pays