Entrez dans le monde magique des orgues.
   Page créée le 22/09/2016         L’orgue Cavaillé-Coll (1862)  de l’église Notre-Dame de Bagnères-de-Luchon (31).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Midi-Pyrénées Haute-Garonne Ville : Bagnères-de-Luchon Local : Eglise Notre-Dame Facteur : Cavaillé-Coll Année : 1862
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Photos
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France Retour France
L’église Notre-Dame de l’Assomption date du 19ème siècle. Elle a remplacé une très vielle église du 12ème siècle, remaniée à la Renaissance et devenue collégiale en 1766. De construction trapue, de forme presque carrée, elle fut jugée trop petite. La construction de la nouvelle église a été réalisée entre 1847 et 1855, sur les plans de l’architecte palois Loupot. Il s’agit d’un édifice de style néo-roman, avec des caractéristiques byzantines qui lui donnent un aspect original. Il se compose d’une nef unique et d’un chœur entouré d’une abside centrale et de quatre absidioles qui rappellent les neuf absides qui entouraient l’ancienne collégiale romane. En 1890, le clocher menaçant de s’effondrer, l’église est rallongée vers l’ouest et la façade est achevée en 1897 avec sa tour carrée. De l’ancienne collégiale subsiste le portail gothique à l’ouest, en marbre blanc de St Béat, daté de 1541. La nef est ornée de fresques de Romain Cazes, disciple d’Ingres, réalisées entre 1852 et 1856. On sait qu’il y avait un orgue dans l’église en 1870. Mais on ne sait rien de son origine ni s’il était présent dans l’ancienne collégiale. En 1870, le Conseil de Fabrique commanda au célèbre facteur parisien Aristide CAVAILLÉ-COLL un instrument que celui-ci avait en stock dans ses ateliers. Il s’agissait d’un orgue neuf de 24 jeux dans un buffet de style Louis XV daté de 1780. Ce très beau buffet est à deux corps  avec un Positif de dos et est décoré d’anges musiciens. L’instrument fut harmonisé par Gabriel REINBURG. A noter que le grand-orgue et la Bombarde n’utilise qu’un seul sommier sur lequel les jeux de chaque division sont alternés. L’orgue a été inauguré en juillet 1870 par le titulaire de la cathédrale de Toulouse, Ignace Leybach. L’instrument a été relevé en 1912 par la maison PUGET de Toulouse, qui installa à cette occasion un ventilateur électrique. Jean- Baptiste PUGET rajouta également 12 basses de Basson à la division de bombarde. En 1935 et 1942, Maurice PUGET intervint sur l’orgue et modifia quelques jeux du Positif. En 1961 et 1962, la maison DANION-GONZALEZ de Châtillon-sous-Bagneux (Hauts-de-Seine), a restauré l’orgue. La console en fenêtre a été reconstruite et le boitier expressif du Positif de dos supprimé. L’orgue a été inauguré en juillet 1963 par un récital de Maurice et de Marie-Madeleine DURUFLE. En 1990 et 1991, le facteur Robert CHAUVIN de Dax (Landes), a été chargé d’une restauration complète de l’orgue, dans sa disposition originale. Le buffet de grand-orgue a été avancé vers le Positif. L’instrument fort bien restauré a été inauguré en avril 1992 par Michel BOUVARD. En 2010, l’Association des Amis de l’Orgue a été créée pour promouvoir ce superbe instrument. L’orgue a été classé dans sa totalité en 2012 aux Monuments Historiques. Fin 2016, la municipalité, propriétaire de l’instrument, a lancé un appel d’offres pour son relevage.
Retour France Dept. Retour France Dept.
Autres caractéristiques : 24 jeux - 3 claviers manuels de 54 notes et pédalier 30 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplements : I/II - III/II - I/III Tirasses : I/P - II/P Expression du Positif à cuiller Orage Diapason : La = 440 Hz - Tempérament égal