Entrez dans le monde magique des orgues.
   Page créée le 06/07/2016        L’orgue Callinet (1790) de l’église Notre-Dame de Auxonne (21).
Les derniers Les derniers Index par pays Index par pays A propos A propos Accueil Accueil Sources et liens Sources et liens Facteurs d’orgues Facteurs d’orgues Contact Contact
Orgues en France et dans le monde.
Pays : France Région :  Franche-Comté Haute-Saône Ville : Auxonne Local : Eglise Notre-Dame Facteur : Callinet F. Année : 1790
Passion,     Découvertes,     Partage....
Historique
Disposition
Carte
Photos
Cliquer
Haut de page Haut de page Retour France Retour France
L’église Notre-Dame a été construite au 13ème siècle, à l’emplacement d’une ancienne église dont elle a conservé le bras sud du transept avec sa tour-clocher de style roman. La nef avec ses bas-côtés est de style gothique. Elle est surmontée par un triforium puis de grandes fenêtres. Les chapelles latérales, offertes par de riches paroissiens, ont été édifiées au 14ème et au 15ème siècle. Le majestueux triple portail de la façade occidentale a été construit au 16ème siècle. Le portail est surmonté de deux tours de hauteurs inégales. L’église a été restaurée dans la seconde moitié du 19ème siècle. De cette époque date le clocher du transept, clocher légèrement tors (vrillé), ainsi que les statues et les frontons qui décorent les portails sud, nord et ouest. A noter une magnifique Vierge au Raisin, attribuée à Claus de Werve du 15ème siècle et une copie de la Vierge à la chaise de Raphaël (sur un vitrail du transept sud, monté à l’envers…), les stalles et la chaire du 16ème siècle. Le buffet de l’orgue actuel remonte à l’instrument construit en 1615 par le facteur Simon DUPREY. Il est placé en tribune au fond de la nef. En 1716, cent ans plus tard, le facteur Guillaume MOUREZ d’Auxonne, a ajouté le Positif de dos. En 1746, Louis PERONARD de Reims a ajouté une division de pédale de 25 notes, enfermée dans un buffet séparé, ce qui était nouveau dans cette région. En 1789 et 1790, le facteur François CALLINET reconstruit à neuf l’orgue dans son buffet historique. Ce facteur alors âgé de 35 ans a travaillé avec Adrien LEPINE à Paris puis avec Joseph RABINY à Dijon, dont il devient le contremaître en 1777. Il réalise ici sa première œuvre. L’orgue a 31 jeux sur trois claviers et pédalier. Ce qui impose à CALLINET pas mal d’imagination pour faire tenir un grand-orgue dans un buffet exigu… En 1822, l’instrument été modifié et harmonisé par le facteur Louis CHAVAN de Lyon. En 1838, Joseph CALLINET, le fils de François, installé à Rouffach (Haut-Rhin), effectue un relevage de l’instrument. En 1862, un relevage est effectué par le facteur Bernard ROTHE qui remplace la soufflerie et le pédalier. En 1910, l’orgue est accordé au ton moderne. En 1975, le facteur Philippe HARTMANN de Audelange (Jura) a effectué un relevage et l’harmonisation de l’orgue. En septembre 1979, l’orgue a été classé aux Monuments Historiques. En 1984, il y a eu des travaux effectués par Claude JACCARD de Fahy-les-Autrey (Haute-Saône) et notamment la reconstitution du Plein-Jeu. En 1990, le facteur Pierre CHERON effectue un relevé de la tuyauterie. De 1994 à 1998, la maison de Laurent PLET, facteur à Macey et à Troyes (Aube), a effectué une restauration complète de l’instrument. Le buffet a retrouvé ses proportions d’origine et a été repeint dans sa couleur originale. La console d’origine a été restaurée et un pédalier neuf (à la française) a été construit. La mécanique et les sommiers ont été restaurés, de même que la soufflerie à trois soufflets cunéiformes. Toute la tuyauterie a été restaurée ou reconstruite dans la disposition originale. (45% environ des tuyaux sont d’origine). Cette très belle et très méticuleuse restauration a permis à l’instrument de retrouver son caractère original, témoin important de la facture du 18ème siècle. L’orgue restauré a été inauguré en octobre 1999 par un récital d’André ISOIR.
Buffet de pédale à l'arrière
Autres caractéristiques : 31 jeux - 3 claviers manuels et pédalier Transmission mécanique des claviers et des jeux Accouplement : I/II à tiroir Tremblant doux