Orgues en France et dans le monde.

Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays                                                  Historique               Photos

Auxerre  (89)                                       

Cathédrale St Etienne

Oberthur, 1986
                                                                                             

Composition :

I. Grand-Choeur II. Grand-Orgue III. Positif IV. Récit expressif Pédale
         
Chamades (basses) 16' Bourdon 16' Principal 8' Dulciane 8' Soubasse
Chamades (dessus) 16' Montre 8' Bourdon 8' Voix céleste 8' Soubasse
Chamades (basses) 8' Bourdon conique 8' Montre 4' Bourdon 8' Flûte
Chamades (dessus) 8' Prestant 4' Flûte 4' Flûte 4' Flûte
Chamades 4' Grosse tierce 3 1/5' Nasard 2 2/3' Principal 2' Flûte
Chamades 5 1/3'+2 2/3' II Doublette 2' Quarte 2' Larigot 1 1/3' Basson
  Cornet V Tierce 1 3/5' Cornet III Bombarde
  Grosse Fourniture III Piccolo 1' Scharff III  
  Grosse Cymbale III Mixtur IV Basson 16'  
  Fourniture III Cromorne 8' Trompette 8'  
  Cymbale III   Voix humaine 8'  
  Bombarde 16'   Clairon 4'  
  Trompette 8'      
  Clairon 4'      

Autres caractéristiques :
47 jeux - 4 claviers manuels de 51 notes et pédalier 32 notes
Traction mécanique des claviers / Mechanical key action
Traction électrique des jeux
Accouplements : GO/GC, POS/GC, REC/GC, POS/GO, REC/GO, REC/POS
Tirasses :GC/PED, GO/PED, POS/PED, REC/PED
Tremblant: GO, POS, REC
Pédale d'expression : Récit
Grand Jeu - Combinateur électronique


Haut de page


Historique :



En 1591, Mgr. Jacques Amyot, évêque d'Auxerre, fit construire des orgues pour sa cathédrale.

Cet instrument a été restauré au XVIIe siècle, et par Adrien Lépine en 1768.

Au XIXe siècle interviennent successivement Gadault en 1823, Lété et Filipowicz en 1840, et Ducroquet en 1852.

En 1901, en très mauvais état, il est vendu à la paroisse de Toucy. Remontés dans l'église Saint-Pierre, avec la balustrade de la tribune qui porte encore les armes de Mgr. Amyot, les buffets des XVIe et XVIIe siècles renferment encore quelques éléments sonores anciens.


Cet orgue est remplacé dans la cathédrale par un instrument de 47 jeux, sur trois claviers et pédale à transmission pneumatique, du facteur Anneessens, placé dans un buffet néo-gothique, remanié en 1952 par Gutschenritter.


Dès 1973, la reconstruction est envisagée, elle est confiée, en 1979, au facteur Dominique Oberthur, de Saintes, qui réalise, en réutilisant quelques jeux de l'orgue d'Anneessens, un instrument de 47 jeux, résolument moderne de quatre claviers, avec transmission mécanique par fils de fibre de carbone, et tirage de jeux électrique avec combinateur électronique.


La console se trouve dans une chambre contenue dans le soubassement de l'orgue. L'organiste reçoit le son de l'instrument par l'intermédiaire d'un microphone placé devant la façade tandis qu'un système de rélévision lui permet de suivre ce qui se passe dans l'église.



Haut de page


Photos :

Auxerre Cathédrale



                                       


Haut de page    Retour France Alpha     Retour Départements     Retour tous pays