Entrez dans le monde magique des orgues. Page créée le 16/06/2014    L’orgue Renkewitz (1752) de l’église du Château d’Augustusburg - Saxe (D). Orgues en France et dans le monde. Pays : Allemagne Région :  Saxe Ville : Augustusburg Local : Schlosskirche Eglise du château Facteur : Renkewitz Année : 1752 Passion,     Découvertes,     Partage.... Historique Disposition

Agrandir le plan
Carte Cliquer Photos Grand-orgue de la Cathédrale Notre-Dame de Paris Voir la traduction des jeux d'orgue allemands. La ville d’Augustusburg tient son nom d’August, électeur de Saxe, qui y établit son château et son pavillon de chasse en 1568, à l’emplacement de l’ancien château Schellenberg qui datait du début du 13ème siècle et avait été détruit par des incendies en 1528 et 1547. Ainsi la ville de Schellenberg a été renommée Augustusburg en 1899. Le château se situe sur une hauteur et domine les vallées environnantes des monts métallifères. Il est relié au village d’Erdmannsdorf par un célèbre funiculaire construit en 1911. Dans le château, en plus de la très belle église qui abrite l’orgue historique, se situent des musées très fréquentés (transports, motos, animaux de chasse, fauconnerie). A noter que le parc du château abrite un tilleul planté en 1421… L’église achevée en 1572 se distingue par ses colonnades, sa voute décorée et les grandes ouvertures latérales. Elle abrite derrière l’autel un magnifique retable de Lucas CRANACH daté de 1571. L’église possédait au début du 18ème siècle un orgue dont on ne connait pas l’origine. L’orgue actuel a été construit par l’organiste local Georg RENKEWITZ, qui avait appris la facture de Gottfried SILBERMANN. RENKEWITZ entama cette réalisation à partir de 1740 jusqu’à 1752 où son instrument fut inauguré en même temps que l’ancien orgue était démantelé. Son cousin Carl Gottfried BELLMANN acheva son œuvre en 1784. En 1860, le facteur Christian Friedrich GÖTHEL de Borstendorf (Saxe), a effectué des travaux de réparation et d’entretien. En 1936, la maison JEHMLICH de Dresde a révisé l’instrument. Une soufflerie électrique a été installée. Le diapason a été abaissé à 440 Hz avec un tempérament égal. En 1972, JEHMLICH a refait de nouveaux travaux, annulant les modifications de 1936, pour restituer le « Chorton » initial de 465 Hz avec un tempérament inégal. En 1992, Kristian WEGSCHEIDER de Dresde, successeur de JEHMLICH, a effectué une restauration de l’orgue. Autres caractéristiques : 15 jeux - 1 clavier manuel de 48 notes et pédalier 24 notes Transmission mécanique des claviers et des jeux Diapason : La = 465 Hz Tempérament inégal