Entrez dans le monde magique des orgues.
Page créée le 14/01/2020 L’orgue De Orío (1697) de l’église San Servando y San Germán de Arnedillo (Esp).
Orgues en France et dans le monde.
Pays : Espagne Région : La Rioja Ville : Arnedillo Local : Iglesia San Servando y Germán Facteur : De Orío Année : 1697
Passion, Découvertes, Partage....
Historique
Disposition
Carte
Cliquer
Photos
Autres caractéristiques : 15 jeux - 1 clavier manuel de 45 notes et pédalier 7 marches Transmission mécanique des claviers et des jeux Clavier divisé à c'/c#' Diapason : La = 420 Hz Tempérament mésotonique 1/4 comma
Cette église de style renaissance a été construite au début du 16ème siècle, à l’emplacement d’une ancienne église gothique. La tour et le porche, qui comprend la tribune occidentale, ont été construits à la fin du 16ème et début 17ème. Le clocher et la sacriste datent du 18ème siècle. L’édifice en forme d’église-halle se compose de trois nefs voûtées sur croisées d’ogives soutenues par des piliers cylindriques en pierre et d’un chœur dans le prolongement de la nef centrale, achevé par un chevet à trois pans. A noter le retable du maître-autel qui recouvre le chevet, il date de 1560 et représente les deux saints-patrons de la paroisse, les deux frères Servando et Germán. Il existait un orgue au 17ème siècle dont ne connait pas le facteur. Il était placé sur le retour latéral de la tribune occidentale, sur le côté évangile. A la fin du siècle cet instrument de 8 jeux sur un clavier de 42 notes était inutilisable. En 1697, le facteur Diego de ORÍO d’Ezcaray (La Rioja - Espagne) a reconstruit l’ancien orgue dans un buffet neuf, celui que nous voyons encore aujourd’hui. Les anciens jeux ont été réutilisés et ORÍO a rajouté un dessus de Cornet, un dessus de Clarin en chamade et une Dulzaina complète en chamade. En 1708 et 1709, Diego de ORÍO a placé le Cornet dans un boitier d’Echo et a complété l’Octava 4’ par une basse à la main gauche. La polychromie du buffet a été réalisée à cette occasion. En 1742, le facteur Miguel Jerónimo ESTEBAN de Cariñena (Aragon – Espagne), a effectué un relevage. En 1802, le facteur Manuel SAN JUAN de Logroño (La Rioja-Espagne) a restauré l’orgue dans sa disposition actuelle. Les jeux de ORÍO ont été conservés et de nouveaux jeux ont été ajoutés : basses de Bajoncillo et de Chirimia, Trompeta Real complète, dessus de Trompeta Magna, de Clarin en Echo et d’Oboe. L’étendue du clavier a été portée à 45 notes avec la construction d’un sommier neuf. Ce travail n’a malheureusement pas donné satisfaction, compte-tenu de la mauvaise organisation des jeux supplémentaires dans l’ancien buffet. En 1805, le facteur Pablo SALAZAR également de Logroño est intervenu et a remplacé le sommier et les soufflets. Toutefois les problèmes résultant de l’intervention de SAN JUAN n’ont pas été résolus et n’ont pas amélioré l’apparence du buffet. L’orgue a de nouveau été démonté et réparé en 1832. En 2000, le facteur Sergio DEL CAMPO OLASO d’Oxtandio (Pays-Basque - Espagne) a effectué une restauration majeure de cet instrument historique, dans sa disposition de 1802. Le buffet a été reconstruit avec une nouvelle structure interne en bois, tout en conservant la façade polychrome de 1697. La polychromie a été restaurée par l’atelier diocésain de restauration des œuvres d’art. Le sommier de 1805 a été démonté, étanché et restauré. L’alimentation en vent a également été refaite. Le clavier a été restauré et un abrégé neuf a été construit. Le matériel sonore a été entièrement restauré et réorganisé en se basant sur la disposition originale de 1697 et en reclassant les ajouts de 1802. Cet instrument très intéressant a retrouvé tout son lustre original.
Recherche… Recherche…
Haut de page Haut de page Recherche… Recherche…